"PenelopeGate": ni classement sans suite ni mise en examen pour François Fillon

"PenelopeGate": ni classement sans suite ni mise en examen pour François Fillon

Publié le 16/02/2017 à 10:27 - Mise à jour à 13:34
© Richard BOUHET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Dans le cadre de l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon, le parquet national financier (PNF), qui n'envisage pas "en l'état" de classement sans suite. Les investigations vont se poursuivre.

Le rapport de la police concernant l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon a été remis mercredi au parquet national financier (PNF), qui n'envisage pas "en l'état" de classement sans suite, a annoncé jeudi le parquet.

"Les nombreux éléments déjà recueillis ne permettent pas d'envisager, en l'état, un classement sans suite de la procédure", a indiqué le parquet dans un communiqué, ajoutant que "les investigations vont se poursuivre". Le PNF a ouvert le 25 janvier une enquête préliminaire pour détournements de fonds publics et abus de biens sociaux à la suite de soupçons d'emplois fictifs de l'épouse de François Fillon, le candidat de la droite à la présidentielle.

Cette décision n'arrange pas les affaires du candidat qui espérait bien sûr un classement sans suite. Toutefois, le PNF n'a pas non plus choisi d'ouvrir une information judiciaire confiée à un juge indépendant, prélude à une mise en examen. Ni de renvoyer François Fillon directement devant le tribunal correctionnel. En substance, le parquet semble indiquer qu'il a encore besoin de temps pour réunir et étudier tous les éléments. Un classement sans suite reste donc possible.

Mais reste que faute d'une décision dans un sens ou dans l'autre, la campagne de François Fillon risque de rester étouffée par le "PenelopeGate". Le parti Les Républicains reste également victime de ce suspense, certains appelant à un retrait. Son candidat a affirmé qu'il ne se retirerait qu'en cas de mise en examen. Le timing risquerait alors d'être compliqué pour trouver un "plan B".

Les avocats du couple Fillon ont dénoncé le communiqué du PNF au motif qu'il n'est autorisé qu'à "rendre publics des éléments objectifs tirés de la procédure ne comportant aucune appréciation sur le bien-fondé des charges retenues contre les personnes mises en cause" (article 11 du code de procédure pénale).

Ils considèrent également qu'il n'y a "pas d'éléments suffisants pour requérir des poursuites", et rappellent dans ce communiqué que, selon eux, le PNF n'est pas compétent.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête préliminaire pour détournements de fonds publics et abus de biens sociaux à la suite de soupçons d'emplois fictifs de l'épouse de François Fillon.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-