La polémique sur l'abattage d’arbres centenaires au pied de la tour Eiffel fait reculer la ville

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 05 mai 2022 - 18:10
Image
tour eiffel
Crédits
Unsplash
Les opposants dénoncent non seulement l’abattage d’arbres millénaires, mais aussi la privatisation des jardins, la bétonisation des sols dans l’enceinte des jardins et la construction de cinq bâtiments dans les espaces boisés
Unsplash

La maire de Paris a dû faire marche arrière dans son projet d'aménagement ce lundi 2 mai, après la résistance de plusieurs associations et opposants variés. Des personnalités et de nombreux citoyens ont collecté plus de 30 000 signatures pour dénoncer l’abattage d'une vingtaine d’arbres.

La mairie voulait créer une zone piétonne avec des bagageries pour les touristes

Les opposants dénoncent non seulement l’abattage d’arbres centenaires, mais aussi la privatisation des jardins, la bétonisation des sols dans l’enceinte des jardins et la construction de cinq bâtiments dans les espaces boisés classés sur des surfaces de pleine terre. Malgré la prise en compte des zones vertes, ce projet menace donc la préservation du patrimoine Belle Époque, “son mobilier, bâti et végétal si rare”. Selon Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire socialiste Anne Hidalgo, qui s'est exprimé sur la question samedi après-midi, "aucun arbre centenaire ne sera abattu". La mairie avait de toute façon promis de trouver une solution pour ces arbres. Elle a finalement décidé de réorienter le projet "OnE", qui prévoyait de mettre à la place de ces arbres une zone piétonne allant du Trocadéro à la Dame de Fer, de construire des bagageries pour les visiteurs et des locaux pour les employés, ainsi que des bâtiments semi-enterrés dans le cadre des Jeux Olympiques 2024.

“Le projet va être revu pour que chaque arbre soit préservé”

Sur Twitter, ce lundi 2 mai, Christophe Najdovski , adjoint à la maire de Paris, chargé de la végétalisation de l’espace public, des espaces verts, de la biodiversité, et de la condition animale a insisté sur le fait que le projet allait être revu pour que chaque arbre soit préservé. Selon la mairie de Paris, la conception du projet prévoyait même de créer un nouveau poumon vert au cœur de Paris. L’adjoint à la maire de Paris a rappelé que le projet envisage aussi 1,7 hectare d'espaces débitumés et végétalisés, ainsi que la plantation de plus de 200 arbres supplémentaires. Reste à voir quel sera finalement le sort du patrimoine aujourd’hui en place, que les signataires de la pétition tiennent à préserver.

À LIRE AUSSI

Image
Des associations et personnalités dénoncent l'abattage prévu d'une vingtaine d'arbres, dont certains très vieux, au pied de la Tour Eiffel
L'abattage prévu d'arbres au pied de la Tour Eiffel suscite la polémique
Des associations et personnalités dénoncent l'abattage prévu d'une vingtaine d'arbres, dont certains très vieux, au pied de la Tour Eiffel afin d'y construire notammen...
30 avril 2022 - 21:10
Société
Image
toits
Des terrasses perchées modulables pour végétaliser les toits de Paris
Le 25 juillet 2019, le record de température a été atteint à Paris avec… 42,6 °C ! Comme l’indique la ville, pendant le mois d’août, les températures grimpent souvent ...
22 avril 2022 - 16:28
Société
Image
Des voitures à Paris
Pollution sonore : la ville de Paris présente son plan anti-bruit
Dans un entretien accordé au Parisien, l’adjoint à la mairie de Paris en charge de la transition écologique détaille le plan de lutte contre la pollution sonore, qui s...
06 octobre 2021 - 12:09
Société