Gaspard Gantzer a-t-il vraiment traité les gilets jaunes de "cons"?

Gaspard Gantzer a-t-il vraiment traité les gilets jaunes de "cons"?

Publié le 20/02/2019 à 12:56 - Mise à jour à 14:31
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Gaspard Gantzer, ancien conseiller de François Hollande a fait une sortie très remarquée sur le plateau de CNews lundi 18. Il a ainsi estimé que "si on faisait des tests de QI avant les manifestations, il n’y aurait pas grand monde", une phrase sortie de son contexte qui a été très critiquée.

La remarque ne passe pas du tout et Gaspard Gantzer est maintenant accusé de mépris de classe. L'ancien conseiller en communication de François Hollande était l'invité du plateau de CNews lundi.

Au lendemain d'un nouveau week-end de mobilisation du mouvement des Gilets jaunes, émaillé de violences antisémites notamment, il a été amené à évoquer le sujet.

L'agression du philosophe Alain Finkielkraut et celle d'Ingrid Levavasseur ont notamment été évoquées et même condamnées par toutes les personnes présentes sur le plateau.

A voir aussi: Gilets jaunes: l'ex-boxeur Christophe Dettinger est sorti de prison

Un ancien soutien de la gilet jaune Ingrid Levavasseur, Hayk Shahinyan, a ainsi expliqué en substance: "Pour moi ces gens-là n’ont rien à voir avec ce pour quoi nous sommes sortis dans la rue (…) Je n’ai rien à faire avec ces imbéciles. Ce sont des imbéciles, des décérébrés qui n’ont rien à foutre dans les rues de Paris".

Là, Gaspard Ganzter lui a fait remarquer c'était "justement ça la beauté de la démocratie". "Les gens manifestent, on ne peut pas dire «il y a les bons gilets jaunes, il y a les mauvais gilets jaunes»A partir du moment où les gens manifestent, il faut laisser les gens manifester tant qu’ils respectent le droit", a poursuivi l'ancien conseiller de François Hollande.

Pourtant pour l'ancien soutien à la candidate gilet jaune aux européennes, les "imbéciles" qui réagissaient "comme ça" devaient être "exfiltrés".

Ganspard Gantzer lui a alors rétorqué: "Ils ont le droit de manifester malheureusement, même s’ils sont cons, je suis désolé de le dire. C’est sûr que si on faisait des tests de QI avant les manifestations, il n’y aurait pas grand monde".

Si visiblement l'éditorialiste Jean-Claude Dassier était d'accord, le gilet jaune présent sur le plateau leur a demandé de ne pas être "méprisants". "Ce genre de déclaration ne calme pas les choses. Faut pas mettre tout le monde dans le même sac".

Et en effet, la dernière phrase de Gaspard Gantzer a été largement reprise et très critiquée. Il a d'ailleurs dû s'expliquer sur Twitter. Il a concédé que ses propos sur CNews n'avaient pas été "très intelligents". "Sortis de leur contexte, ils ne pouvaient qu’être mal compris. J’en suis désolé".

A lire aussi:

Gilets jaunes manipulés par l'ultra-droite et l'ultra-gauche? La DGSI répond

Eric Ciotti demande l'interdiction des manifestations de Gilets jaunes

Pour BHL, l'antisémitisme est "au cœur" du mouvement des "gilets jaunes"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Gaspard Gantzer a créé la polémique en qualifiant les gilets jaunes de "cons".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-