Pour Le Pen, l'abandon de la réforme constitutionnelle est "l'erreur historique" d'Hollande

Pour Le Pen, l'abandon de la réforme constitutionnelle est "l'erreur historique" d'Hollande

Publié le 30/03/2016 à 18:33 - Mise à jour à 20:37
©Frederik Florin/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Marine Le Pen n'est pas tendre avec François Hollande après son annonce mercredi de renoncer à la déchéance de la nationalité. Il s'agit selon elle "d'un échec historique".

Marine Le Pen (FN) a qualifié ce mercredi 30 d'"échec historique" l'annonce par François Hollande de l'abandon de la réforme constitutionnelle initiée après les attentats de novembre, certains de ses lieutenants appelant à la démission du chef de l'Etat.

"L’abandon de la réforme constitutionnelle, prévoyant notamment d'inscrire l’extension de la déchéance de nationalité dans notre texte fondamental, est un échec exceptionnellement lourd pour le président de la République", estime la présidente du Front national dans un communiqué.

Pour Marine Le Pen, "François Hollande échoue à faire respecter sa propre parole". "De cet échec il est avec son gouvernement le seul responsable. C’est la conséquence aussi d’une pratique politique dépassée. Quand on veut unifier la Nation autour d’un projet politique fort, quel qu’il soit, c’est au peuple qu’il faut s’adresser directement, et ce afin d’éviter les marchandages politiciens et les impasses institutionnelles", ajoute-t-elle.

"Si François Hollande voulait effacer un tant soit peu son échec historique il devrait procéder, comme nous le préconisons, au rétablissement réel et définitif de nos frontières nationales et abandonner l’espace Schengen", poursuit Marine Le Pen.

"Il devrait également accélérer le renforcement des moyens humains et matériels de l’ensemble de nos forces de sécurité et rétablir l’autorité de l’Etat dans tous les territoires perdus de la République en allant y chercher les armes qui s’y trouvent", a-t-elle préconisé.

"Impopulaire. Impuissant. Immobile et ultra minoritaire. Démission!" a appelé Louis Aliot, vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, sur Twitter.

Pour le sénateur-maire FN des 13e et 14e arrondissements de Marseille, Stéphane Ravier, "François Hollande a démissionné face au terrorisme islamiste : par décence et par devoir il devrait démissionner tout court".

Bertrand Dutheil de La Rochère, ancien chevènementiste allié de Marine Le Pen au sein du Rassemblement bleu Marine, a lui aussi jugé sur Twitter que "constatant qu'il n'a plus de majorité pour réformer, François Hollande devrait par dignité républicaine présenter sa démission au peuple français".

Robert Ménard, maire allié au FN de Béziers (Hérault), a lui jugé M. Hollande "pathétique" dans un tweet, tandis que Nicolas Bay, numéro trois du parti d'extrême droite, a évoqué par le même medium un "fiasco". "La seule déchéance qui persiste est celle de la fonction présidentielle", a de son côté ironisé l'eurodéputé Bruno Gollnisch.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marine Le Pen (FN) a qualifié mercredi d'"échec historique" l'annonce par François Hollande de l'abandon de la réforme constitutionnelle.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-