Pour passer sur TF1, Marine Le Pen exige le retrait du drapeau européen en arrière-plan, la chaîne accepte

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pour passer sur TF1, Marine Le Pen exige le retrait du drapeau européen en arrière-plan, la chaîne accepte

Publié le 19/04/2017 à 20:35 - Mise à jour à 20:38
©Fdecomite/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La présidente du Front national, invitée mardi dans l'émission Demain président, a exigé que la chaîne ôte le drapeau européeen du décor. "C'était la seule condition pour que Marine Le Pen participe", s'est justifiée TF1.

Invitée de l'émission Demain président mardi 18 au soir, Marine Le Pen a conditionné sa venue au fait que le drapeau de l'Union européenne soit supprimé du décor. La première chaîne a accédé à sa demande.

"Pour accepter de participer à cette émission, Mme Le Pen, vous nous avez demandé de retirer le drapeau européen qui devait figurer derrière vous", a expliqué en début d'émission le présentateur Gilles Bouleau. Il explique par la suite que la chaîne a accepté cette requête de la présidente du Front nantionale.

Cette dernière s'en est d'ailleurs expliqué: "Je veux être présidente de la République française, pas de la Commission européenne, je considère que l'UE a fait beaucoup de mal à notre pays et à notre peuple, en matière économique, sociale, de disparition des frontières".

Dans un entretien au mensuel Causeur d'avril, MAine Le Pen, qui prône une sortie de la zone euro et de l'Union après référendum, disait sa volonté "d'interdire le drapeau européen sur les bâtiments officiels". Ce drapeau a d'ailleurs été retiré du fronton de plusieurs mairies frontistes françaises.

La demande de la candidate du Front nationale à l'élection présidentielle a été abondement comenté sur les réseaux sociaux et en premier lieu par le propre compte Twitter de la Commission européenne. "Fiers de notre, symbole d'unité, de solidarité et d'harmonie entre les peuples d'Europe. Ne le cachons pas", avait-elle twitté, accompagné d'une photo du drapeau bleu aux étoiles jaunes.

Une petite pique à laquelle a répondu le vice-président du Front national, Florian Philippot. "Vous allez voir, on va bientôt ranger au placard votre torchon oligarchique", a-t-il écrit, ponctuant son texte d'un smiley et d'un "vive le drapeau français".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La demande de la candidate du Front nationale à l'élection présidentielle a été abondement comenté sur les réseaux sociaux.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-