"Pour que la France reste la France": quand LR reprend un slogan du FN

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"Pour que la France reste la France": quand LR reprend un slogan du FN

Publié le 02/06/2018 à 18:09 - Mise à jour à 18:12
©Pierre Plottu
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le nouveau tract de Les Républicains crée la polémique. Le parti a en effet repris un slogan jusqu'ici utilisé par le FN (aujourd'hui Rassemblement national): "pour que la France reste la France".

Les critiques sont nombreuses après un nouveau tract du parti Les Républicains. Les accusations de radicalisation de la formation politique vont bon train depuis qu'un tract souhaitant que "la France reste la France" a été dévoilé.

Ce slogan était en effet jusque là plutôt utilisé par l'extrême droite et le FN (aujourd'hui Rassemblement national).

Encore une fois, Laurent Wauquiez le président du parti est accusé de chasser sur les terres du parti de Marine Le Pen. Le député constructif Frank Riester (encarté à LR jusqu'en 2017) a par exemple qualifié le tract de "torchon populiste" ce samedi 2 au micro de Franceinfo.

A voir aussi: Une députée LREM appelle Woerth à démissionner de la tête de la commission des Finances

Dans les rangs de LREM même constat: Aurore Bergé notamment s'est exprimée à ce sujet. "J'ai été pendant quatorze ans au sein de l'UMP puis des Républicains. Je n'ai jamais vu ce genre de tract exister", a-t-elle regretté jeudi 31 dans l'émission Restons poli(tiques).

La députée et porte-parole du groupe LREM à l'Assemblée a poursuivi: "honnêtement, si vous ne mettez pas le logo des Républicains, vous pouvez mettre le logo du Front national (...). Je pense que c'est un slogan que les Français identifient plus au Front national qu'à la droite".

Le discours jugé populiste au dos de ce tract a aussi posé question. Y sont par exemple évoqués "la pression communautariste" ou encore la "flambée de la délinquance".

Du côté des Républicains le choix de ce slogan est globalement assumé, malgré quelques dissonnances. Laurence Saillet a même fait remarquer que Nicolas Sarkozy avait lui aussi utilisé cette phrase lors de la primaire de droite en 2016.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un tract de LR a fait polémique et a été jugé populiste.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-