Pour Valls, la victoire de Trump marque "le besoin de frontières" et de '"réguler l'immigration"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pour Valls, la victoire de Trump marque "le besoin de frontières" et de '"réguler l'immigration"

Publié le 09/11/2016 à 17:46
©Lilian Auffret/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Suite à la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis, le Premier ministre français Manuel Valls s'est interrogé sur ce "que nous dit la démocratie américaine". "Le besoin de frontières, le besoin de réguler l'immigration, la nécessité (...) de combattre le terrorisme et de nommer le totalitarisme islamiste. Le besoin aussi de mieux redistribuer les richesses, le besoin de protection pour les classes moyennes qui vivent ce sentiment de déclassement", a-t-il énuméré à l'Assemblée nationale.

La victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine marque "le besoin de frontières" et de "réguler l'immigration" mais aussi de mieux protéger les classes moyennes et partager les richesses, a affirmé ce mercredi 9 Manuel Valls. "Que nous dit la démocratie américaine et chacun bien sûr a son analyse: le besoin de frontières, le besoin de réguler l'immigration, la nécessité bien sûr (...) de combattre le terrorisme et de nommer le totalitarisme islamiste. Le besoin aussi de mieux redistribuer les richesses, le besoin de protection pour les classes moyennes qui vivent ce sentiment de déclassement", a énuméré le chef du gouvernement, lors de la séance des questions à l'Assemblée nationale.

Le Premier ministre, qui s'en était pris publiquement à M. Trump ces derniers mois alors que l'usage veut qu'on ne se mêle pas des élections étrangères, a également fait allusion au risque d'un triomphe populiste en France en 2017, jugeant que le pays "n'était pas à l'abri de ces risques". "Je ne crois pas au triomphe de la peur mais au triomphe de la lucidité", a-t-il dit, appelant à continuer à "nommer les problèmes" mais en y apportant "des solutions conformes à nos principes et à nos valeurs". "Je ne crois pas au triomphe de la simplicité ou de la démagogie s'emparant des esprits. Je crois bien sûr au triomphe de l'intelligence des peuples, il faut toujours respecter leur choix mais il faut les éclairer, leur indiquer une voie", a-t-il dit. "Et je ne crois pas au triomphe de la fatalité, parce que la fatalité triomphe dès lors que l'on croit en elle. Et il y a ces risques, on l'a vu en Grande-Bretagne, et nous savons que la France n'est pas à l'abri de ces risques", a-t-il poursuivi.

Si la France veut "établir avec Donald Trump et son administration une relation forte, franche et fondée sur la confiance", le Premier ministre a aussi évoqué quelques garde-fous. "L'enjeu déterminant c'est de préserver la relation transatlantique", a-t-il fait valoir, citant le respect "évidemment essentiel" de l'accord sur le climat, le commerce international ou le Moyen-Orient. Il a aussi défendu l'attachement de la France à "une vision humaniste de la société, qui ne peut pas accepter le racisme, le rejet de l'autre et qui affirme le respect de la femme et de l'égalité entre la femme et l'homme".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"L'enjeu déterminant c'est de préserver la relation transatlantique", a fait valoir Manuel Valls après la victoire de Donald Trump.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-