Education: pourquoi Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes, démissionne

Education: pourquoi Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes, démissionne

Publié le 26/09/2017 à 11:45 - Mise à jour à 11:59
© THOMAS SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le président du Conseil des programmes Michel Lussault a annoncé ce mardi se démission. Il travaillait aux côtés du ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer mais des désaccords profonds ont eu raison de leur collaboration.

Michel Lussault a annoncé ce mardi 26 qu'il démissionnait de son poste de président du Conseil supérieur des programmes sur fond de désaccord avec le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

"J'ai le sentiment que le ministre n'est pas prêt à confier au CSP des missions correspondant aux chantiers à venir comme ceux du lycée et du bac", a expliqué le désormais ancien président du Conseil supérieur des programmes dans les colonnes du journal Le Monde.

Il a aussi dénoncé les "fautes politiques" du ministre, qui est apparu en Une de Valeurs actuelles ou de Causeur, deux médias traditionnellement très à droite. "Je lui ai dit que le CSP permettait de sortir des débats partisans. Je n'ai pas réussi à le convaincre. Dans ces conditions, il devenait difficile pour moi d'envisager un maintien", a confié l'homme de 57 ans qui chapeautait le CSP de l'Education nationale depuis 2014.

Il a aussi déploré l'absence de contacts entre les deux institutions: "laisser le CSP sans nouvelle me semble discourtois". Le Conseil supérieur des programmes, anciennement Haut Conseil de l'éducation, propose des avis et des méthodes d'enseignement quant aux programmes scolaires des élèves français. A son arrivée dans l'institution, Michel Lussault avait participé à la réécriture du socle commun pour les programmes de primaire et collège.

Jean-Michel Blanquer et lui-même n'étaient pas d'accord sur l'approche chronologique de l'apprentissage de la littérature et sur les méthodes de lecture. En outre l'ancien président du CSP, loin de vouloir "transformer l'école en colonie de vacances", a dit craindre que les programmes voulus par le ministre soient trop exigeants.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Michel Lussault était président du CSP depuis 2014.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-