"Prêches en latin", Jean-Michel Fauvergue s'attire les foudres de l'opposition

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Prêches en latin", Jean-Michel Fauvergue s'attire les foudres de l'opposition

Publié le 14/05/2018 à 12:50 - Mise à jour à 12:57
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le député LREM Jean-Michel Fauvergue s'est attiré dimanche les foudres de l'opposition en évoquant les "prêches en latin" dans un débat sur la radicalisation sur BFMTV. Ceux-ci ont en effet disparu depuis bien des années.

La polémique sur les mesures face à la radicalisation -désormais inévitable après un attentat djihadiste- s'est déplacée sur la question des "prêches" en latin dans l'Eglise catholique suite aux propos du député (LREM) de Seine-et-Marne Jean-Michel Fauvergue.

L'ancien chef du RAID était présent sur le plateau de BFMTV dimanche 13 après l'attaque au couteau qui a fait un mort et quatre blessé à Paris, revendiquée par l'Etat islamique. La vice-présidente des Républicains Virginie Calmels, également présente, a alors dénoncé un manque d'action de la part d'Emmanuel Macron et du gouvernement sur la fermeture des mosquées salafistes ou l'imposition de la langue française pour les prêches.

Des mesures "pas si simples" à mettre en œuvre puisque les mosquées "salafistes" ne sont pas "que salafistes" et accueillent également des musulmans modérés a répondu Jean-Michel Fauvergue. Jugeant que la question des "prêches" en français n'est "pas la plus importante", il a voulu illustrer son propos en déclarant: "il y a aussi des prêches en latin".

Lire aussi: De la Tchétchénie à l'attaque de Paris, les zones d'ombre de Khamzat Azimov

Une comparaison maladroite avec l'Eglise catholique qui lui a valu une vague de commentaires assassins de la part de l'opposition de droite. Car si certaines prières peuvent dans des cas de plus en plus rare se faire encore en latin, cela fait plus d'un millénaire que les "prêches" au sens stricte se font en français. Le Vatican a imposé en 813 que l'homélie (l'explication de l'évangile par le prêtre) doit se faire en langue vernaculaire afin d'être comprise par les fidèles. Une règle qui s'applique également aux quelques paroisses les plus conservatrices qui optent encore pour la messe en latin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le député LREM Jean-Michel Fauvergue a évoqué les "prêches en latin" dans un débat sur la radicalisation.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-