Présidentielle 2017: Manuel Valls critique le "projet catholique" de François Fillon

Présidentielle 2017: Manuel Valls critique le "projet catholique" de François Fillon

Publié le 09/01/2017 à 10:06 - Mise à jour à 10:07
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Manuel Valls dénonce la référence au christianisme du programme de François Fillon. Ce dernier n'hésite pas en effet à mettre en avant la dimension religieuse ayant inspiré certaines de ses propositions.

Manuel Valls critique lundi 9 dans un entretien au Parisien le fait que François Fillon ait argué de son christianisme pour expliquer certains choix politiques, jugeant que "qualifier son projet de catholique", "c'est faire monter les communautarismes".

"Pour la première fois, un homme politique définit son projet comme catholique", relève l'ancien Premier ministre, candidat à la primaire initiée par le PS. "Je respecte les convictions de chacun", assure-t-il, tout en jugeant que "la religion relève de l'intime".

"Nous sommes un pays aux racines chrétiennes, avec l'une des communautés juives les plus anciennes, et où l'islam est la deuxième religion, mais nous sommes aussi un pays laïque", développe-t-il.

"Qualifier son projet de catholique, c'est le contraire de ce que nous sommes. Et c'est faire monter les communautarismes".

Manuel Valls dénonce à nouveau "cette mode du voile comme un étendard politique", expliquant qu'il "propose une charte de la laïcité, adossée à la Constitution, rappelant les grand principes".

"Tout ne peut pas passer par l'interdit", affirme-t-il. "Il y a une montée du communautarisme dans nos quartiers populaires, une montée de l'influence de l'islamisme radical. C'est une bataille politique et culturelle qui est engagée. Il faut la gagner par la loi mais aussi en soutenant l'éducation populaire, les associations laïques (...)".

Manuel Valls, qui arriverait en tête du premier tour de la primaire mais serait battu au second par Arnaud Montebourg, selon un sondage publié dimanche, confie aussi qu'il "ne croit pas" être le favori. "Je suis là pour gagner. Je ne sais pas si je suis favori, je ne le crois pas".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Qualifier son projet de catholique, c'est le contraire de ce que nous sommes" dénonce Manuel Valls.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-