Présidentielle 2017: pour 58% des Français, le Front national est "un danger pour la démocratie en France"

Présidentielle 2017: pour 58% des Français, le Front national est "un danger pour la démocratie en France"

Publié le 07/03/2017 à 17:34 - Mise à jour à 17:42
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon le baromètre annuel Kantar Sofres, la perception du Front national et de sa présidente par les Français est toujours majoritairement négative. Toutefois, les thèses défendues par le parti progresse dans l'opinion publique.

Marine Le Pen et le Front national font toujours face à un plafond de verre mais qui se réduit de plus en plus. Selon l’enquête annuelle Kantar - Sofres-OnePoint pour Le Monde et Franceinfo, publiée ce mardi 7, la part des Français convaincus par ses idées reste importante, et son socle électoral se solidifie.

Toutefois, une large part des Français reste radicalement opposée aux idées défendues par le parti d'extrême-droite. Ainsi, selon cette étude, 58% des personnes interrogées estiment que le FN représente "un danger pour la démocratie en France" et 36% pensent l’inverse. Ce chiffre est en hausse constante depuis 2013 après une décennie de lente décrue: il y a quatre ans, 47% des personnes interrogées jugeaient le FN dangereux.

Cette inquiétude est plus marquée chez les femmes (62 %), chez les personnes âgées de plus de 65 ans (63%), chez les cadres (69%) et professions intermédiaires (63%) et chez les diplômés de l’université (68%).

De plus, malgré la stratégie de "dédiabolisation" portée par Marine Le Pen pour tenter de lisser l'image de son parti, 49% des Français continuent à voir en elle la représentante d’une "extrême droite nationaliste et xénophobe" tandis que 40% jugent plutôt qu’elle défend une "droite patriote attachée aux leurs traditionnelles".

C'est surtout sur le plan des idées que le parti progresse. Du temps de Jean-Marie Le Pen, 75% des Français se disaient en désaccord avec les idées du parti. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 62%. Plus d’un tiers se disent au contraire tout à fait ou assez d’accord avec ses idées (33%).

>Enquête réalisée du 23 au 27 février 2017 en face-à-face au domicile des personnes interrogées, auprès d’un échantillon de 1006 personnes, représentatif de l’ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une large part des Français reste radicalement opposée aux idées défendues par le parti d'extrême-droite.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-