Présidentielle - Candidat visé par un attentat déjoué: les djihadistes ont prêté allégeance à Daech

Présidentielle - Candidat visé par un attentat déjoué: les djihadistes ont prêté allégeance à Daech

Publié le 18/04/2017 à 15:12 - Mise à jour à 15:20
Dossier image daech etat islamique djihadistes illustration
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux terroristes qui s'apprêtaient à commettre un attentat en France très prochainement ont été arrêtés ce mardi à Marseille, ont confirmé les autorités. Les policiers ont découvert dans l'appartement qu'ils occupaient une vidéo dans laquelle ils revendiquaient leur allégeance à Daech.

Il n'y a aucun doute: les deux terroristes s'apprêtaient à passer à l'action. Les autorités ont confirmé ce mardi 18 à la mi-journée l'arrestation des jeunes Français Mahiedine Merabet (29 ans) et Clément Baur (23 ans) un peu plus tôt dans la matinée alors qu'ils sortaient d'un appartement situé dans le IIIe arrondissement de Marseille. Dans le logement perquisitionné la police a découvert des armes, de quoi fabriquer des explosifs et une vidéo d'allégeance à Daech.

Les images ont été saisies lors de la perquisition du logement duquel sortaient les deux jeunes gens lorsqu'ils ont été interpellés. Selon des sources proches de l'enquête les djihadistes, présentés comme proches de la mouvance islamiste radicale, se seraient filmés pour revendiquer explicitement leur appartenance à l'Etat islamique et leur souhait de passer à l'action au nom du groupe terroriste. La Une du journal La Provence daté du 12 avril y serait également visible. Ce jour-là, le quotidien régional plaçait sur sa page de couverture une photo de François Fillon.

Autant d'informations qui semblent en confirmer une autre: celle voulant que les terroristes visaient directement le candidat LR. Celui-ci, ou au moins son entourage très proche, aurait ainsi été prévenu dès jeudi 13 des menaces qui pesaient sur lui. Les deux suspects sont recherchés activement depuis mercredi 12.

"Ils projetaient un attentat à très court terme", a ainsi confirmé le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl dans la foulée des révélations de la presse révélant l'arrestation et la perquisition. Puis de préciser que le délai d'action que s'étaient fixé les deux djihadistes était "dans les tout prochains jours". 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Ils projetaient un attentat à très court terme", a annoncé le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-