Présidentielle - Combien d'électeurs sont appelés au urnes pour le second tour?

Présidentielle - Combien d'électeurs sont appelés au urnes pour le second tour?

Publié le 06/05/2017 à 17:25 - Mise à jour à 17:30
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, près de 47 millions de Français sont appelés aux urnes dimanche pour le second tour de l'élection présidentielle. Entre les deux scrutins présidentiels de 2012 et de 2017, le nombre d’électeurs a progressé de 2,7%.

Le second tour de l'élection présidentielle français opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen se déroulera dimanche 7. A cette occasion, 45,68 millions d'électeurs inscrits en France, soit 88,6% des Français majeurs résidant sur le territoire, sont appelés aux runes.

A ce chiffre il faut ajouter 1,3 millions de Français résidant à l'étranger, pour un total approchant les 47 millions de votants.

Selon un communiqué diffusé en mars dernier par ministère de l'Intérieur, "le nombre d'électeurs ayant fait la démarche de s'inscrire pour la première fois fin 2016 ou après une période de non-inscription est en forte hausse par rapport à 2015". Parmi les nouveaux inscrits se trouvent "les jeunes atteignant 18 ans, qui sont inscrits d'office sur les listes" et qui représentent 716.000 inscriptions. 

A noter qu'entre les deux scrutins présidentiels de 2012 et de 2017, le nombre d’électeurs a progressé de 2,7% ce qui correspond au rythme de croissance de la population. 

Qui sera le huitième président de la Ve République? Les Français sont appelés aux urnes pour le second tour de l'élection présidentielle opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen qui a débuté samedi 6 en outre-mer et s'achèvera dimanche 7 à 20h, heure de clôture des derniers bureaux de vote en métropole.

Aussitôt les premières estimations fiables seront publiées et le visage du nouveau locataire de l'Elysée, qui dirigera le pays pendant les cinq prochaines années, sera connu. Et si l'un partait favori dans les derniers sondages, tout reste possible au terme d'une élection qui restera marquée par des révélations fracassantes ou autres "fake news" ravageuses.

> Pourquoi il n'y a pas de sondage le veille et le jour du scrutin? Notre article sur le sujet ICI.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A noter qu'entre les deux scrutins présidentiels de 2012 et de 2017, le nombre d’électeurs a progressé de 2,7%.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-