Présidentielle - François Fillon refuse une interview chez Jean-Jacques Bourdin à deux jours du premier tour (vidéo)

Présidentielle - François Fillon refuse une interview chez Jean-Jacques Bourdin à deux jours du premier tour (vidéo)

Publié le 13/04/2017 à 17:01 - Mise à jour à 17:26
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Jean-Jacques Bourdin a confié ce jeudi matin sur BFMTV et RMC que François Fillon avait finalement décliné l'invitation à l’émission "Entretien d'embauche". Rendez-vous était pourtant pris le 19 avril, soit deux jours avant le premier tour de la présidentielle.

Jean-Jacques Bourdin, intervieweur-phare de BFMTV-RMC escomptait bien recevoir l'ensemble des candidats à l'élection présidentielle dans sa nouvelle émission du matin, intitulé Entretien d'embauche. Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, François Asselineau et Jean Lassalle se sont déjà prêté à l'exercice.

L’un d’entre eux a toutefois annulé sa venue, prévue le 21 avril, a indiqué le journaliste ce jeudi 13, dans une séquence repéré par PureMedia. Et pas des moindres, puisqu'il s'agit de François Fillon. Décidé à ne plus évoquer les affaires qui mettent en cause sa probité, le candidat des Républicains a décliné l’invitation de la vedette des matinales de RMC et BFMTV.


François Fillon refuse d'être interviewé par... par puremedias

"Vous savez que tous les candidats viennent répondre à mes questions, ça marche très fort, j'ai vu les audiences qui sont très importantes sur RMC et BFM-TV. Tous, sauf un, parce que François Fillon a décliné l'invitation", a déploré Jean-Jacques Bourdin. Et d'ajouter, incisif: "Il y a quelques mois, il souhaitait absolument que l'on parle des affaires (... ) mais c'était à l'époque de la primaire, quand on parlait de Nicolas Sarkozy! Là, il voulait qu'on parle des affaires! Aujourd'hui, terminé, il n'en veut plus!".

Début avril, le dernier passage de Fillon chez Bourdin n'avait pas été de tout repos. Au journaliste qui a demandé s'il parvenait à épargner de l'argent, le candidat LR a simplement répondu "non". La vidéo est devenue un sujet de moquerie sur les réseaux sociaux. Philippe Poutou en avait même rajouté en couche en expliquant sur CNEWS, pouvoir épargner "un peu" avec ses 2.000 euros de revenus. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Début avril, le dernier passage de Fillon chez Bourdin n'avait pas été de tout repos.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-