Présidentielle - Nouveaux sondages: pourquoi n'y en aura-t-il pas samedi et dimanche

Présidentielle - Nouveaux sondages: pourquoi n'y en aura-t-il pas samedi et dimanche

Publié le 06/05/2017 à 15:45 - Mise à jour à 15:55
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La tentation est grande de vouloir savoir l'évolution des intentions de vote pour le second tour de la présidentielle pour anticiper le résultat de dimanche. Toutefois, depuis vendredi minuit, tout nouveau sondage est interdit en vertu de la trêve électorale. Il n'y en aura donc pas de nouveau d'ici le résultat du scrutin. Explications.

Les dernières sondages d'intention de vote pour le second tour de la présidentielle ont été dévoilés vendredi 5 avant minuit. Ce seront les derniers chiffres que pourront consulter les Français (à retrouver en cliquant ICI). Et pour cause, les sondages d’opinion en rapport direct (intentions de vote) ou indirect (thèmes de la campagne électorale ou des programmes) avec des élections générales ou encore un référendum sont interdits la veille et le jour du déroulement du scrutin. L'élection présidentielle est bien évidemment concernée et toute diffusion de nouvelle enquête est donc interdite aux médias français depuis ce samedi 6 à la première heure. 

La Commission des sondages a d'ailleurs rappelé les règles d'usage jeudi 4, quelque peu échaudée par de mauvaises pratiques lors du premier tour dimanche 23. "Il apparaît que l'ensemble des informations qui ont circulé dimanche 23 avril, et qui ont été reprises sur les réseaux sociaux et sur certains médias étrangers, provenaient de sources non vérifiées et reposaient sur des données inexistantes ou inexactes", écrit-elle dans un communiqué. Toute infraction est passible d'une amende de 75.000 euros.

Si cette interdiction concerne principalement les médias, elle s'applique aussi aux citoyens lambdas comme le souligne le Conseil constitutionnel: "Les citoyens ne sont pas non plus exemptés du respect de ces règles. Il est donc préférable de s’abstenir de toute activité de propagande la veille et le jour du scrutin".

Qui sera le huitième président de la Ve République? Un total de 47 millions de Français sont appelés aux urnes pour le second tour de l'élection présidentielle opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen qui a débuté samedi 6 en outre-mer et s'achèvera dimanche 7 à 20h, heure de clôture des derniers bureaux de vote en métropole.

Aussitôt les premières estimations fiables seront publiées et le visage du nouveau locataire de l'Elysée, qui dirigera le pays pendant les cinq prochaines années, sera connu. Et si l'un partait favori dans les derniers sondages, tout reste possible au terme d'une élection qui restera marquée par révélations fracassantes ou autres "fake news" ravageuses.

> Si la presse française est tenue à un devoir de réserve, ce n'est pas le cas de la presse étrangère, voir notre article sur le sujet en cliquant ICI.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les sondages sont interdits la veille et le jour d'une élection générale.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-