Primaire de la droite: pour Cambadélis, une victoire de Juppé entraînerait celle de Le Pen aux législatives

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Primaire de la droite: pour Cambadélis, une victoire de Juppé entraînerait celle de Le Pen aux législatives

Publié le 08/10/2016 à 13:13 - Mise à jour à 13:14
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Dans une interview parue ce samedi dans "Le Figaro", Jean-Christophe Cambadélis a estimé que si Alain Juppé remportait la primaire de la droite cette année, s'ensuivrait une victoire de Marine Le Pen aux législatives en 2017. Pour le premier secrétaire du PS, le candidat à la primaire est "trop centriste sur l’identité pour la droite" et "trop ultra-libéral sur le social pour la gauche".

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, estime que si Alain Juppé remportait la primaire de la droite cette année, s'ensuivrait une victoire de Marine Le Pen aux législatives en 2017, dans une interview parue ce samedi 8 dans Le Figaro. Face à l'éventualité de votes de gauche à la primaire, le numéro un socialiste attaque: "Alain Juppé aux primaires, c’est Marine Le Pen aux législatives… Car si Nicolas Sarkozy est trop à droite pour la France, Alain Juppé est nulle part. Trop centriste sur l’identité pour la droite, trop ultra-libéral sur le social pour la gauche. Et je comprends que Marine Le Pen, dans ces conditions, l’épargne".

Interrogé sur certains appels à voter aux deux primaires, de la droite et du PS, pour empêcher un nouveau duel Hollande-Sarkozy en 2017, M. Cambadélis affirme: "Alain Juppé n’est pas à ce point menacé qu’il déclenche une avalanche de parjures abjurant les valeurs de la gauche pour le sauver". Le député de Paris récuse aussi l'hypothèse de votes significatifs d'électeurs de droite à la primaire organisée par le PS en janvier. "Quant aux électeurs de droite et d’extrême droite, je ne les vois pas venir arbitrer un débat dans une gauche dont on dit dans les sondages qu’elle ne sera même pas au second tour. Pas plus que je ne vois les mélenchonistes ou les duflotistes soutenir un candidat qui serait obstacle au leur. Donc tout cela est construction", balaye-t-il.

Ces derniers temps, Nicolas Sarkozy, toujours distancé dans les sondages par Alain Juppé, s'en prend de plus en plus violemment aux électeurs de gauche susceptibles de voter à la primaire de la droite, les juppéistes dénonçant en retour "une supercherie intellectuelle". L'ancien président de la République a de nouveau accusé mercredi le maire de Bordeaux de "faire des compromis avec la gauche" pour gagner la primaire de la droite, un "mensonge" et une "déloyauté" qui "ne conduirait pas à la rupture avec la politique de François Hollande".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"Alain Juppé aux primaires, c’est Marine Le Pen aux législatives", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-