Primaire de la droite: quelles différences entre Fillon et Juppé sur la famille?

Primaire de la droite: quelles différences entre Fillon et Juppé sur la famille?

Publié le 23/11/2016 à 15:03 - Mise à jour à 16:42
©Martin BUREAU Thomas SAMSON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Victor Lefebvre
-A +A

La famille et les mutations qu'elle subit (mariage pour tous, adoption, PMA, GPA) se sont invitées dans le débat du second tour de la primaire de la droite, avec notamment l'attaque d'Alain Juppé contre François Fillon sur l'avortement. Leurs programmes sont pourtant en la matière presque identiques, mais les échanges permettent à chacun de marquer sa différence en terme de personnalité. Décorticage.

Le second tour de la primaire de la droite a vu une partie du débat se concentrer sur la famille. Un angle d'attaque pour Alain Juppé qui, en retard dans les sondages, cherche à rappeler le conservatisme de François Fillon.

Pourtant, sur les questions sensibles liées à la famille, les deux candidats sont très proches l'un de l'autre. François Fillon a bien un programme un peu plus restrictif sur certains points. Mais le débat semble plus servir à une lutte d'image entre un Alain Juppé qui se veut modéré et rassembleur et un François Fillon qui ne compte pas s'"excuser d'avoir des valeurs".

 

> La loi Taubira et l'adoption pour les couples homosexuels, François Filllon un peu plus strict

Ni François Fillon ni Alain Juppé ne prévoient de revenir sur le droit des couples du même sexe à se marier. La différence entre les deux se fait sur l'adoption.

"Je suis favorable à l’adoption par les couples de même sexe", a clairement déclaré Alain Juppé. Même si pour en arriver à cette position qu'il juge nécessaire car "il faut marcher avec son temps" , il a dû se "faire violence".

François Fillon propose lui une "réécriture de la loi Taubira". Il souhaite que l'adoption plénière soit remplacée par une adoption simple qui maintient le lien de filiation entre l'enfant et ses parents biologique. "Il ne s'agit pas d'interdire l'adoption à qui que ce soit, il s'agit de donner aux enfants le droit de connaître leur filiation". Car "il y a toujours un homme et une femme à l'origine d'un enfant" a-t-il assuré ce mercredi 23 sur Europe 1.

(Voir ici notre article détaillé sur cette proposition de François Fillon)

 

 > L'avortement, beaucoup de bruit pour rien

En demandant à François Fillon de "clarifier sa position" sur l'avortement, Alain Juppé a lancé une des premières piques du second tour, mal accueillie par François Fillon qui l'a accusé de "tomber bas". Le député de Paris avait déclaré que "philosophiquement et compte tenu de (sa) foi personnelle", il ne pouvait pas "approuver l'avortement". Mais aussi qu'il était "capable de faire une différence entre ces convictions et l'intérêt général" et "que l'intérêt général, ce n'est pas de rouvrir ce débat".

François Fillon martèle donc qu'il s'agit d'une attaque visant à faire "planer le doute" sur ses convictions. "L'IVG est un droit pour les femmes et jamais personne ne reviendra dessus. (...) Je n'ai jamais remis en cause l'IVG, j'ai au contraire voté tous les textes qui permettaient d'en améliorer l'accès pour les femmes y compris le dernier, proposé par un gouvernement de gauche".

La phrase semble surtout permettre à Alain Juppé de rappeler la proximité entre François Fillon et les milieux catholiques ou encore La Manif pour tous et son émanation politique Sens commun. Un potentiel repoussoir pour certains électeurs du second tour.

 

> La PMA et la GPA, accord parfait

La procréation médicalement assistée (PMA) est actuellement réservée aux couples (mariés, pacsés, ou en concubinage) et uniquement pour pallier à des problèmes de santé (infertilité ou risque de transmission d'une maladie grave) mais certains demandent qu'elle soit accessible aux couples lesbiens. La gestation pour autrui (GPA - les mères porteuses) est interdite en France, mais des couples stériles ou homosexuels y ont recours à l'étranger.

Alain Juppé et François Fillon ne sauraient être plus en accord sur ces questions: "je reste attaché à ce qu’elle (la PMA) soit réservée à des couples hétérosexuels en situation de stérilité", dit le premier, "limiter la PMA aux couples hétérosexuels infertiles", propose le projet du second.

"Je veux me battre avec la plus grande énergie contre la légalisation de la GPA qui n’est qu’une forme de marchandisation du corps de la femme", a déclaré Alain Juppé. François Fillon dit dans son programme vouloir "l'interdire" alors qu'elle l'est déjà. Toutefois, le prochain président de la République pourrait avoir à se prononcer sur le sort à réserver aux parents qui y ont recours et à leurs enfants à leur retour en France.

 

Auteur(s): Victor Lefebvre

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Malgré leur désaccord de façade, François Fillon et Alain Juppé ont un programme presque identique sur les questions sensibles sur la famille.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-