Primaire à droite: Juppé creuse l'écart, Sarkozy menacé par Le Maire (Sondage)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Primaire à droite: Juppé creuse l'écart, Sarkozy menacé par Le Maire (Sondage)

Publié le 20/03/2016 à 15:08 - Mise à jour à 15:15
©Dominique Faget/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Non content d'être de plus en plus largement distancé par Alain Juppé, Nicolas Sarkozy est désormais talonné par Bruno Le Maire, selon un sondage sur les intentions de vote à la primaire de la droite publié ce dimanche.

Et si Nicolas Sarkozy n'était même pas au second tour de la primaire de la droite? Un sondage Odoxa pour Le Parisien/Aujourd'hui en France  et BFMTV publié ce dimanche 20, confirme qu'Alain Juppé est plus que jamais favori et caracole en tête des intentions de vote pour les 20 et 27 novembre prochains. Et si cette information n'est plus une surprise, cette enquête met en évidence un fait beaucoup plus étonnant: Nicolas Sarkozy est non seulement largement distancé par le maire de Bordeaux, mais il est aussi désormais talonné par Bruno Le Maire...

L'ancien Premier ministre totaliserait ainsi, au premier tour, 41% (-2 points) des intentions de vote des sondés se disant sûrs d'aller voter à la primaire tandis que l'ancien chef de l'Etat n'en recueille que 23% et, surtout, perd encore 5 points. Les personnes interrogées semblent ainsi s'être en partie tournées vers Bruno Le Maire qui, avec 16% des intentions, gagne 7 points. La dynamique semble du côté de l'ancien ministre qui a officialisé sa candidature il y a moins d'un mois.

Enfin, François Fillon (9%, -1) et Nathalie Kosicusko-Morizet (3%, -1) ferment la marche de ce sondage.

Au second tour, en cas d'opposition Juppé/Sarkozy, le maire de Bordeaux "écraserait" son rival, dit Odoxa, avec 66% contre 34%. L'institut souligne également qu'Alain Juppé attirerait près de 70% des électeurs ayant voté pour l'un des candidats autres que lui-même ou l'ancien président lors du premier dimanche de scrutin. "Le changement par rapport à 2015: désormais Juppé +plie+ aussi le match auprès du +peuple de droite+", qui semblait jusqu'ici lui préférer des candidats plus droitiers, conclut Odoxa. Le tout alors que la participation du centre à ce scrutin semble très compromis.

(Sondage réalisé du 18 février au 10 mars auprès d'un échantillon de 4.036 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Un total de 965 personnes interrogées ont déclaré leur intention d'aller voter)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nicolas Sarkozy (23%) perd cinq points par rapport à la précédente enquête, alors que Bruno Le Maire (16%) en gagne sept.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-