Prix de l'humour politique 2017: des nouvelles petites phrases en stock

Prix de l'humour politique 2017: des nouvelles petites phrases en stock

Publié le 13/06/2017 à 13:50 - Mise à jour à 18:01
©Eric Cabanis/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Présidé par Nelson Monfort, Le jury du prix Press Club, Humour et Politique 2017 a procédé lundi à sa troisième et ultime sélection de "petites phrases" collectées depuis fin mars. Le Grand Prix et autres récompenses seront remis en septembre prochain.

Pour sa quinzième édition, le jury du Prix Press Club, Humour et Politique 2017 s'est réuni lundi sous la présidence de Nelson Monfort pour procéder à sa troisième et ultime sélection de "petites phrases" collectées depuis fin mars. Et elles risquent d'en faire rire plus d'un. Au total, les membres du jury en ont choisi cinq.

> Yannick Jadot, député européen EELV à propos des soutiens d’Emmanuel Macron: "Là où on voit que Macron est intelligent, c’est qu’il a réussi à ne pas prendre Jean-Vincent Placé!". Le JDD 26/03/17

> Yannick Jadot, député européen EELV réagissant aux images d’Emmanuel Macron devant la pyramide du Louvre: "C’était  Toutânmacron!". France Inter 07/05/17

> Jean Lassalle, député sortant des Pyrénées-Atlantiques: "Macron n’arrête pas de me piquer toutes mes idées. Par exemple, c’est moi qui ai marché et c’est lui qui dit  En Marche!".  Libération 10/04/17

Arnaud Montebourg, ancien ministre: "En fin de compte, Benoît Hamon aura fait le meilleur score de tous les écologistes à une présidentielle". Challenges 26/04/17

Benoît Hamon, ancien candidat du PS à la présidentielle suite à sa défaite au premier tour des législatives: "Je suis tellement hostile au cumul des mandats que je n’en ai plus aucun".

Pour l'occasion, le jury a également tenu à compléter sa collection de "Hollanderies". Pour rappel, dans une longue interview accordée à L'Observateur le 4 mai dernier, l'ancien chef de l'Etat s'était laissé aller à quelques confidences avant de quitter le palais de l'Elysée. "Aujourd’hui, je suis à deux doigts d’être aimé!", avait-il notamment déclaré. En parallèle, les membres du jury ont également relevé une autre petite phrase qu'il avait prononcée le 10 mai dernier lors de son discours de commémoration de l’abolition de l’esclavage. "Je salue Christiane Taubira… Sa voix peut porter, même quand elle ne dit rien", avait-il dit. 

Pour celles et ceux qui l'ignorent, ce prix a été créé par Jean Miot et récompense depuis 2002, l’auteur de la phrase la plus hilarante de l’année, qu’il s’agisse indistinctement d’humour volontaire ou involontaire. L'année dernière, c'est Bruno Le Maire qui l'avait remporté pour sa petite phrase : "Mon intelligence est un obstacle". Le gagnant sera désigné en septembre prochain. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette année, le gagnant sera désigné en septembre prochain.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-