Quand Sarkozy s'engage contre les cancers de l'enfant

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 13 février 2018 - 12:41
Image
L'ancien président français Nicolas Sarkozy, le 22 novembre 2017 à Saint-Aignan-sur-Cher
Crédits
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
Nicolas Sarkozy s’est engagé dans la lutte contre le cancer de l'enfant.
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
Nicolas Sarkozy a confié au "Parisien" qu'il était devenu le parrain d'une campagne visant à récolter des fonds pour financer la recherche sur les cancers de l'enfant. L'ancien chef de l'Etat va d'ailleurs participer ce mardi à une vente aux enchères organisée au profit de cette cause.

Son engagement sera "total et sans limite". Lors d'un entretien accordé au Parisien, Nicolas Sarkozy a confié qu'il était devenu le parrain d'une campagne visant à récolter des fonds pour financer la recherche sur les cancers de l'enfant. Baptisée "Guérir le cancer de l'enfant au XXIe siècle" et lancée par le père d'un petit garçon qui a succombé à la maladie quelques années plus tôt, elle vise à récolter dix millions d’euros d’ici à 2020 pour faire avancer la recherche. Une somme qui sera versée à l’Institut Gustave Roussy.

Dans le cadre de cette campagne, l'ancien chef de l'Etat va d'ailleurs participer ce mardi 13 à une vente aux enchères organisée au profit de cette cause qui lui tient particulièrement à cœur et pour laquelle il se bat depuis plusieurs années.

Comme l'a expliqué Nicolas Sarkozy au quotidien, son engagement a pris un tournant décisif en 2012 après avoir reçu une lettre "bouleversante" de ce père de famille dans laquelle il "criait sa colère et sa détresse". Le mari de Carla Bruni a notamment confié qu'il s'était servi "sans que cela se sache" de sa capacité à ouvrir des portes "pour lui obtenir un médicament innovant mais pas encore commercialisé".

Lire aussi - Polémique: un salaire de 300.000 euros pour le directeur du centre anti-cancer de Strasbourg

Seulement voilà: cela n'a pas suffi à le sauver. "Aujourd'hui, Noé n'est plus là mais ses parents continuent à faire bouger les lignes", a-t-il déclaré précisant qu'il allait "les aider dans ce combat". "Noé n'est jamais sorti de mes pensées. (...) Quand la vie vous fait rencontrer des destins comme celui-ci, cela vous marque à jamais. Et vous pousse à agir", a-t-il ajouté.

Enfin, celui qui a dirigé la France de 2007 à 2012 a affirmé qu'il s'impliquera "personnellement" et qu'il incitera ses "amis", ses "réseaux à faire de même". "Je ne serai pas un parrain passif. Ma femme, Carla, sera à mes côtés".

À LIRE AUSSI

Image
Imagerie d'un cancer sur ordinateur.
Cancer: les médecins chassent les idées reçues
Plusieurs médecins de l'Institut de cancérologie des Hospices civils de Lyon ont décidé de tordre le cou aux idées reçues sur le cancer. Ils ont publié dimanche sur In...
06 février 2018 - 12:40
Société
Image
Les 50 plus grandes entreprises américaines stockent quelque 1.600 milliards de dollars dans des par
Il gagne un million de dollars et découvre qu'il a un cancer
Donald Savastano, un Américain de 51 ans, a gagné un million de dollars (environ 805.000 euros) à un jeu à gratter au début du mois de janvier. Profitant de cet argent...
02 février 2018 - 17:10
Société
Image
Un chercheur travaille dans l'Institut Universitaire du Cancer de Toulouse, le 10 octobre 2014
La survie au cancer progresse, mais reste très inégale selon les pays
La part des malades du cancer qui survivent progresse dans le monde, mais de manière très inégale en fonction des pays, selon une étude publiée mercredi dans la revue ...
31 janvier 2018 - 11:29
Société