Radicalisation: un centre de réinsertion dans "chaque région" d'ici fin 2017, promet Valls

Radicalisation: un centre de réinsertion dans "chaque région" d'ici fin 2017, promet Valls

Publié le 09/05/2016 à 12:35 - Mise à jour à 12:36
©Benoit Tessier/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Manuel Valls a annoncé ce lundi matin un nouveau plan d'action pour combattre le terrorisme et la radicalisation. A cette occasion, le Premier ministre a promis qu'un centre de réinsertion pour "personnes radicalisées" sera créé dans chaque région française d'ici fin 2017.

Un centre de réinsertion pour "personnes radicalisées" ou susceptibles de basculer dans le djihadisme va être créé dans "chaque région" française d'ici fin 2017, a annoncé Manuel Valls ce lundi 9 en présentant un plan de lutte contre le terrorisme contenant plusieurs mesures nouvelles. Ce plan vise à doubler en deux ans les capacités de prise en charge des jeunes actifs dans les réseaux djihadistes ou pouvant rejoindre leurs rangs. Il est doté d'une enveloppe de 40 millions d'euros supplémentaires d'ici 2018: le fonds interministériel de prévention de la délinquance, déjà abondé de 20 millions d'euros supplémentaires en 2015 pour la lutte antiterroriste, recevra en effet 20 millions de plus par an en 2016 et en 2017.

"La lutte contre le djihadisme est sans doute le grand défi de notre génération", a affirmé le Premier ministre, entouré de plusieurs ministres, dont Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Jean-Jacques Urvoas (Justice), lors d'une conférence de presse à Matignon. Le premier centre sera "mis en place" cet été, a confirmé Manuel Valls en conférence de presse, ajoutant que les premiers accueillis "pourront être des repentis dont nous éprouverons la sincérité et la volonté de réinsertion dans la durée". "Au moins la moitié" des futurs établissements accueilleront "à la demande de l'autorité judiciaire", des personnes "qui ne peuvent pas être placées en détention", a précisé le Premier ministre.

Afin de mieux coordonner la création et le fonctionnement de ces structures, une "cellule nationale de coordination et d'appui" à l'action des préfets, des départements et des associations va être créée au sein du Comité interministériel de prévention de la délinquance, qui verra ses effectifs renforcés, selon le plan réalisé par le Premier ministre remis à la presse.

Les enquêtes administratives visant à passer au crible les personnes occupant des postes sensibles au sein des professions réglementées vont également être multipliées, avec des contrôles "à périodicité resserrée". Ce criblage sera par ailleurs "étendu au dispositif de préparation des grands évènements", alors que l'Euro 2016 de football commence début juin en France.

L'exécutif compte également "construire de puissants contre-discours" pour "contrecarrer la propagande djihadiste et salafiste et casser cette entreprise d'embrigadement à grande échelle". L'une des mesures vise la mise en place d'un "conseil scientifique permanent" sur la radicalisation et le terrorisme, qui pourrait coordonner un réseau de recherche et renforcer les liens entre chercheurs et fonctionnaires de l'antiterrorisme.

Enfin, le fichier dit PNR ("Passenger Name Record"), registre européen des données des passagers aériens, "entrera progressivement en vigueur" cet été. "Ce sera le premier PNR mis en oeuvre en Europe continentale", s'est félicité Manuel Valls, alors que la France a été le fer de lance son adoption au niveau européen le mois dernier.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Manuel Valls a dévoilé ce lundi matin ses mesures contre la radicalisation djihadiste.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-