Radicalisés autorisés à détenir des armes: Gérard Collomb veut "traiter le problème"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Radicalisés autorisés à détenir des armes: Gérard Collomb veut "traiter le problème"

Publié le 06/07/2017 à 08:57 - Mise à jour à 09:07
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Devant la commission des lois du Sénat mercredi, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé avoir demandé aux préfets d'identifier les individus radicalisés afin de vérifier s'ils étaient autorisés à détenir des armes. C'était le cas d'Adam Djaziri, auteur de l'attaque des Champs-Elysées de juin. Un "dysfonctionnement" pour le ministre.

Après l'attentat manqué d'Adam Djaziri sur les Champs-Elysées le 19 juin, la polémique avait enflé car le terroriste, lourdement armé ce jour-là, détenait de nombreuses armes à feu en toute légalité, et ce bien qu'il soit concerné par une fiche S de haut niveau pour radicalisation.

Une situation qui a poussé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb à demander une "nouvelle évaluation" des personnes fichées et susceptibles de détenir des armes. Devant la commission des lois du Sénat mercredi 5, le ministre a déclaré que les services de l'Etat avaient recensé une centaine de personnes se trouvant dans une telle situation, à la fois fichées et disposant d'une autorisation de détention d'armes.

Voyant dans le cas d'Adam Djaziri -tué dans l'attaque- un "dysfonctionnement", Gérard Collomb a déclaré: "J'ai écrit à l'ensemble des préfets pour regarder ces situations-là et j'ai demandé (...) d'identifier l'ensemble des individus inscrits au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère Terroriste (FSPRT) (...) de manière à pouvoir agir et à traiter les problèmes".

A noter donc que ce ne sont pas l'ensemble des fichés S qui semblent concernés par une éventuelle restriction mais les personnes connues pour radicalisation. Les fiches S (pour atteinte à la sûreté de l'Etat) peuvent concerner aussi bien des individus suspectés de vouloir commettre des attentats que des activistes politiques ou des hooligans et comportent plusieurs niveaux de dangerosité. Elles concernent plusieurs milliers de personnes en France dont certaines sont fichés non pour des actes répréhensibles mais pour leurs fréquentations.

Licencié depuis plusieurs années à la Fédération française de tir et remplissant les conditions (notamment de casier judiciaire) requises, Adam Djaziri était autorisé à détenir des armes de catégories B qui inclut notamment les pistolets et carabines semi-automatique. Il ne s'agit pas d'un permis de "port d'armes" au sens strict puisque leur transport est très encadré. De plus, les armes "de guerre", c'est à dire capable de tirer en rafale, comme les fameuses kalachnikov, appartiennent à la catégorie A et sont totalement interdites.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Gérard Collomb a demandé une "nouvelle évaluation" des personnes fichées et susceptibles de détenir des armes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-