Rassemblement national: nouveau nom et nouveau logo pour le FN?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 12 mars 2018 - 11:37
Image
La présidente du Front National (FN) Marine Le Pen lors du congrès annuel de son parti le 10 mars 2018 à Lille, dans le nord de la France
Crédits
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Le Rassemblement national de Marine Le Pen, devrait conserver la flamme frontiste.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Nouveau nom pour une nouvelle vie? Marine Le Pen a annoncé dimanche le changement de nom du Front national pour le Rassemblement national, sans pour autant se départir de la flamme tricolore. Un choix chargé d'histoire.

Il se veut une synthèse entre le Font national et le Rassemblement Bleu Marine. Le nouveau nom du parti de Marine Le Pen, soit le Rassemblement national, a été proposé dimanche 11 en grade pompe lors du congrès de la formation qui se déroulait à Lille.

Un nom qui selon la présidente du mouvement d'extrême droite a pour mérite de de porter un "message politique" mais d’être même "un cri de ralliement". "Si nous voulons gouverner, nous devrons le faire pour les Français et avec ceux qui partagent notre immense amour de la France", a-t-elle justifié. 

Sur le même sujet: Marine Le Pen propose de rebaptiser le FN "Rassemblement national"

A noter que la formule rappelle par ailleurs le nom du groupe parlementaire frontiste à l'Assemblée nationale entre 1986 et 1988, "Front national-Rassemblement national".  En 1954, le Rassemblement national avait déjà été le nom d'un parti, alors présidé par l'avocat d'extrême-droite Jean-Louis Tixier-Vignancour (qui a notamment défendu de nombreux membres de l'OAS dont le général factieux Raoul Salan) dont la campagne présidentielle en 1965 avait été dirigée par un certain Jean-Marie Le Pen...

Lire aussi: Jean-Marie Le Pen: le changement de nom du FN, un "assassinat politique"

En remontant dans l'historique de l'extrême droite français, on constate qu'un mouvement au nom quasi-similaire a été utilisé lors de l'occupation allemande. En 1941, le collaborationniste forcené Marcel Déat fonde le Rassemblement national populaire sur une ligne de soutien sans concession au régime nazi. Son dirigeant sera par ailleurs un éphémère ministre de Pierre Laval avant la pathétique fuite à Sigmaringen. A noter que le logo du mouvement est frappé d'une rune d'Odal inversée, symbole notamment utilisé par les Jeunesses hitlériennes et certaines divisions SS.

Loin de ces considérations historiques Marine Le Pen, réélue dimanche matin présidente de son mouvement (faute d'autres candidats), a par ailleurs indiqué que le parti, même sous un nouveau nom, garderait son emblème historique, la flamme tricolore, calque du logo du parti néo-fasciste italien Mouvement Social Italien (MSI), aujourd'hui disparu.

À LIRE AUSSI

Image
Marine Le Pen, lors du congrès du Front national, le 11 mars 2018 à Lille
Marine Le Pen propose de rebaptiser le FN "Rassemblement national"
Marine Le Pen a proposé dimanche de rebaptiser "Rassemblement national" le parti d'extrême droite qu'elle préside et qui porte depuis sa création en 1972 le nom de Fro...
11 mars 2018 - 17:21
Politique
Image
Marine Le Pen s'adresse aux membres et aux militants du Front national, le 11 mars 2018 lors du congrès du parti à Lille
Jean-Marie Le Pen: le changement de nom du FN, un "assassinat politique"
Jean-Marie Le Pen a considéré lundi qu'il aurait désormais "plus de droit que quiconque" à utiliser le nom de Front national maintenant que sa fille Marine a rebaptisé...
12 mars 2018 - 09:39
Politique
Image
Laurence Sailliet, l'une des porte-parole du parti Les Républicains, en février 2018
"Aucune alliance possible" avec le FN, martèle LR
"Il n'y aura aucune alliance avec le Front national", et les propos de l'ancien ministre Thierry Mariani plaidant en ce sens sont "isolés", ont martelé lundi les respo...
12 mars 2018 - 11:29
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don