Réforme du bac: vers la fin des filières S, L et ES?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 13 novembre 2017 - 13:52
Image
Des candidats au bac.
Crédits
©Sipa
Bientôt la fin des filières? Jean-Michel Blanquer l'envisage sérieusement.
©Sipa
La réforme du baccalauréat envisagée par le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer pourrait s'avérer être une réforme majeure remettant en cause la séparation traditionnelle du lycée en filières relativement spécialisées. Une évolution qui s'annonce complexe et sur laquelle un certain flou demeure.

C'est un véritable totem auquel veut s'attaquer le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. Dans son projet de réforme visant à "redonner du sens" au baccalauréat, le ministre envisage en effet de remettre à plat l'orientation par spécialité à partir de la classe de première en supprimant donc les différentes filières du bac, au moins pour le général. Exit donc les fameux bacs S (scientifique), L (littéraire) et ES (économique et social).

Dans l'esprit du ministre, qui reste cependant évasif ("La disparition des filières L, S et ES est une option mais parmi bien d'autres. Tout est ouvert, on verra bien quel sera le fruit de la consultation" a-t-il annoncé), la filière générale pourrait être constituée d'un bloc homogène de trois années avec des possibilités d'individualisation qui permettrait à chacun de suivre une voie plus personnalisée, mais avec un diplôme final qui serait le même pour tout le monde. Et qui serait surtout restreint à un nombre limité de matières pour l'examen formel de fin de lycée, le tout complété par du contrôle continu.

Autre changement, qui s'annonce aussi délicat à mener: les enseignants joueront un rôle plus important dans l'orientation d'un élève, une disposition déjà prévue dans la loi mais qui reste pour l'instant peu utilisée dans les faits. Or, l'idée d'une réforme de cette ampleur, avec moins de disparités au lycée entre les parcours, pourrait amener le rôle des enseignants à évoluer vers moins de spécialisation académique et plus d'accompagnement de l'élève.

La réforme du baccalauréat ne devrait pas voir le jour avant au moins 2021, mais les premières classes de secondes impulsant une disparition à terme des filières du bac général pourraient voir le jour dès la rentrée 2018.

À LIRE AUSSI

Image
Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer à l'Elysée le 14 juin 2017
Couacs au bac : "Il y a toujours un maillon qui craque" (Blanquer)
Après plusieurs couacs aux épreuves du baccalauréat dont les épreuves se sont terminées jeudi, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a expliqué vendredi qu'"...
23 juin 2017 - 11:54
Image
France-Soir
Blanquer: 85% des classes de CP en REP+ dédoublées à la rentrée
Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a indiqué lundi que 85% des classes de CP dans les écoles des quartiers très défavorisés (dits REP+) seraient...
28 août 2017 - 13:18
Image
Sur les 4.000 créations de postes prévues à la rentrée 2017, 2.500 seraient consacrées au dédoubleme
Dédoublement des CP dans les quartiers défavorisés: 2.500 postes redéployés à la rentrée (Blanquer)
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a affirmé que sur les 4.000 créations de postes prévues à la rentrée 2017, 2.500 seraient consacrées au déd...
26 juin 2017 - 00:37
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don