Réforme du code du travail par ordonnances: Parlement, ministres, Conseil d'Etat, pas de vacances pour les institutions

Réforme du code du travail par ordonnances: Parlement, ministres, Conseil d'Etat, pas de vacances pour les institutions

Publié le 10/07/2017 à 11:23 - Mise à jour à 15:11
© Martin BUREAU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors que le projet de réforme du code du travail est examiné par les parlementaires ce lundi 10, l'élaboration des ordonnances durera tout l'été. Les concertations avec les partenaires sociaux, qui ont commencé le 6 juin, dureront jusqu'au 21 juillet.

La refonte du droit du travail durera tout l'été. La concertation entre le gouvernement et le syndicat va avoir lieu jusqu'au 21 juillet. "La simplification et le renforcement du dialogue social et de ses acteurs", (fusion des instances représentatives du personnel, financement des syndicats, chèque syndical et référendum ouvert à l'initiative de l'employeur...) ont été discutés entre le 26 juin et le 7 juillet. Place maintenant à "la sécurisation des relations de travail", c'est-à-dire les négociations sur le contrat de travail, le CDI, le CDD et le contrat de chantier, qui dureront jusqu'au 21 juillet. Mais les discussions aborderont aussi les contours et motifs du licenciement, les plans sociaux et périmètres des difficultés économiques ainsi que les barèmes des indemnités prud'homales, rapporte Le Parisien. "La  concertation se poursuivra tout l'été sur le contenu des ordonnances", a indiqué Muriel Pénicaud sans donner plus de précision sur la suite des concertations pour le mois d'août.

Les ordonnances seront rédigées dans le plus grand secret. Depuis la fuite de documents dans Le Parisien, Libération et Mediapart, la direction générale du Travail, qui est chargée des ordonnances, travaille sous haute sécurité. En effet, pour éviter de nouvelles fuites, une plateforme a été mise en place spécialement pour la dizaine de personnes travaillant sur les textes."C'est la première fois que l'on voit de tels procédés, au grand dam de l'ensemble des agents. En 2016, lorsque l'avant-projet de loi El Khomri avait fuité aucune plainte, ni enquête interne, n'avait été engagée", déclare l'un d'eux au Parisien.

Le parcours de ce projet reprendra par l'examen, du 24 au 28 juillet, du projet de loi devant l'Assemblée et le Sénat réunit. A la suite de cette session extraordinaire, le gouvernement aura jusqu'au 28 août pour envoyer les ordonnances au Conseil d'Etat afin qu'elle soit validée. Pour qu'au final, l'adoption des ordonnances en Conseil des ministres aient lieu le 20 septembre prochain.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le programme de l'été en ce qui concerne la réforme du code du travail est chargé.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-