Réforme du travail: les ordonnances et le cap de Macron enfin révélés jeudi

Réforme du travail: les ordonnances et le cap de Macron enfin révélés jeudi

Publié le 30/08/2017 à 07:51 - Mise à jour à 07:53
© PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Edouard Philippe et Muriel Pénicaud doivent dévoiler ce jeudi le contenu des ordonnances de la réforme du code du travail après une ultime réunion avec les partenaires sociaux. Une annonce qui devrait enfin permettre de connaître le choix de l'exécutif en termes de ligne économique et sociale.

Le contenu exact du projet de réforme du code du travail, nœud du débat, doit être présenté jeudi 31 à midi par la ministre du Travail Muriel Pénicaud et le Premier ministre Edouard Philippe qui dévoileront le contenu des fameuses ordonnances en conférence de presse.

Des annonces très attendues car si les mesures principales de la réforme ont déjà été présentées (plafonnement des indemnités prud'homales, négociations sans passer par les syndicats, extension des "contrats de chantier"...) leur cadre précis reste encore inconnu. Or c'est ce cadre qui devrait faire la différence entre de simples ajustements qui décevraient le patronat et une réforme plus profonde qui attirerait l'ire des syndicats de salariés.

Au dernier moment, le numéro un de la CGT Philippe Martinez a obtenu qu'une réunion multilatérale regroupant les cinq organisations syndicales et les trois organisations patronales représentatives ait lieu juste avant, à 10h, à Matignon.

"On se félicite - ça a quand même traîné - qu'il y ait une multilatérale qui permette à tout le monde d'entendre la même chose", a fait savoir Philippe Martinez, tout en indiquant qu'il "ne savait pas" si les ordonnances leur seraient présentées à cette occasion.

Les chiffres et conditions qui seront dévoilées ce jeudi devraient fixer le curseur de la loi mais aussi de la politique économique d'Emmanuel Macron, qui mise beaucoup sur cette réforme pour réduire le niveau du chômage. Les ordonnances devraient enfin dire s'il a choisi la voie la plus libérale au risque de se mettre à dos les syndicats pour cinq ans, ou de ménager les salariés, au risque que la montagne accouche d'une souris.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Emmanuel Macron mise beaucoup sur la réforme du travail pour réduire le chômage.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-