Régionales PACA: une "bataille nationale" contre le FN pour Nicolas Sarkozy

Auteur(s)
Pierre Plottu
Publié le 23 avril 2015 - 09:33
Image
Christian Estrosi et Nicolas Sarkozy.
Crédits
©Bebert Bruno/Sipa
Nicolas Sarkozy était venu soutenir Christian Estrosi, candidat aux élections régionales en région PACA.
©Bebert Bruno/Sipa
Nicolas Sarkozy était en déplacement à Nice, mercredi 22, pour soutenir Christian Estrosi qui lançait sa campagne pour les élections régionales de décembre prochain en PACA. Face à un parterre nombreux de militants, il en a profité pour décocher quelques flèches au FN, au PS, mais aussi à ses "amis" de l'UMP.

Il s'agissait de faire d'une pierre deux coups, voire bien plus. Nicolas Sarkozy était à Nice, mercredi 22, pour soutenir Christian Estrosi qui lançait sa campagne pour les élections régionales de décembre prochaine en Provence-Alpes-Côte d'Azur. "Ce qui va se jouer ici, c'est une bataille d'envergure nationale", a notamment déclaré le président de l'UMP à propos du match annoncé entre son poulain, qu'il a poussé à se présenter, et la chef de file du FN dans la région Marion Maréchal-Le Pen.

A la tribune face à 2.500 militants, le ton est martial, le vocabulaire guerrier. "Je compte venir aussi souvent qu'il le faudra, pour empêcher ce drame que serait de voir arriver le Front national à la tête de l'une de nos régions (…). Et ne croyez pas que vous serez seul dans ce combat", a ainsi lancé Nicolas Sarkozy cité par Le Figaro face à ses troupes réunies à l'espace Naïka de Nice. Puis d'ajouter: "je ne suis pas revenu dans la vie politique pour voir ce spectacle avec la fille dans le nord, la petite-fille dans le sud", en référence à Marine Le Pen, probable candidate de la grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, et à Marion Maréchal-Le Pen qui mène les colonnes frontistes en PACA.

Estimant que "chaque voix donnée au Front national, c'est une voix donnée au Parti socialiste", le président de la futur ex-UMP, qui doit devenir "Les Républicains" à l'occasion du congrès du 30 mai, n'a pas ménagé le PS, qui dirige actuellement la région PACA. "J'ai vu que les +Républicains+ ne plaisaient pas aux socialistes. Et bien c'est une raison de plus!", a-t-il ainsi raillé à ce sujet, dénonçant enfin "les socialistes (qui) sont socialistes avant d'être républicains".

Soutiens à son candidat, tacles appuyés aux adversaires, jusqu'ici rien que du très classique en campagne électorale. Mais la situation n'est pas tout à fait normale à l'UMP en ce moment, c'est pourquoi Nicolas Sarkozy a profité de son meeting pour envoyer quelques messages à sa famille politique. "Dans ma famille politique je n'ai pas d'adversaire (…). Aucune concurrence n'est légitime lorsqu'elle se fait au détriment du collectif", a-t-il notamment déclaré.

 

À LIRE AUSSI

Image
Christian Estrosi.
Elections régionales PACA: Christian Estrosi lance sa campagne, Marion Maréchal-Le Pen investie
Christian Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen viennent d'être officiellement investis par leurs partis respectifs pour les élections régionales de décembre prochain. Ain...
17 avril 2015 - 17:50
Politique
Image
Primaires UMP: un accord entre François Fillon et Alain Juppé pour battre Nicolas Sarkozy?
Selon "Sud Ouest", François Fillon aurait révélé au journal avoir passé un accord avec Alain Juppé pour battre Nicolas Sarkozy au cas où l'un d'entre eux se retrouvera...
19 avril 2015 - 20:02
Politique
Image
L'UMP.
UMP: le parti s'appellera bien "Les Républicains"
Après des semaines de rumeurs, le nouveau nom de l'UMP vient d'être dévoilé. Le parti dirigé par Nicolas Sarkozy s'appellera désormais "Les Républicains". Cette appell...
08 avril 2015 - 22:45
Politique