Régions: Valls annonce le remplacement de la dotation de l'Etat par une part de TVA

Régions: Valls annonce le remplacement de la dotation de l'Etat par une part de TVA

Publié le 29/09/2016 à 14:36 - Mise à jour à 14:38
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La Dotation globale de fonctionnement des régions va être remplacée à partir du 1er janvier 2018 par une fraction de TVA, a annoncé ce jeudi Manuel Valls. Cela après que la réforme territoriale de 2015 a renforcé le rôle économique des régions.

Manuel Valls a annoncé jeudi à Reims que la dotation globale de l'Etat pour financer les régions sera remplacée à compter de 2018 par le transfert d'une "fraction de TVA".

"J’en fais l’annonce aujourd’hui: à compter du 1er janvier 2018, les Régions n’auront plus de Dotation globale de fonctionnement, cette DGF étant remplacée par une fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera vos moyens d’action", a-t-il déclaré en ouverture du congrès des Régions.  Le Premier ministre a indiqué qu'il en fera "voter le principe et les modalités dès cette année" pour en garantir la bonne mise en œuvre aux régions.

Dès cette année, a-t-il précisé, la loi de finance 2017 mettra en place à titre transitoire un fonds pour soutenir l'action économique des régions. "Il sera versé en fonction des dépenses que vous aurez engagées et que nous pourrons constater ensemble, dans la limite de 450 millions d’euros", a-t-il dit.

Les régions demandaient de nouvelles recettes pour 600 millions d'euros pour compenser leurs nouvelles dépenses dans le domaine économique, assumées jusque là par les départements.

"Le modèle financier ancien, gravement fragilisé par la réforme de la taxe professionnelle de 2010, devait être profondément rénové. Ce sera chose faite", a fait valoir le Premier ministre. "En renforçant l’autonomie financière des régions, en leur donnant un plus grand pouvoir d’initiative, nous écrivons un nouveau chapitre de la décentralisation!", a-t-il dit.

La réforme territoriale de 2015 a doté les régions d'un rôle clé dans le domaine économique. Elles ont notamment compétence exclusive pour l'aide directe aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI) mais interviennent aussi dans la formation pour aider les chômeurs à retrouver un emploi. La question du financement de ces nouvelles actions a fait l'objet de plusieurs mois d'âpres discussions entre l'Etat et les Régions.

En ouverture du congrès, Philippe Richert (LR), président de l'Association des Régions de France, avait déclaré que si l'Etat consentait à redonner de l'autonomie fiscale aux régions, à travers notamment un transfert de TVA, "la décentralisation franchirait une étape importante".

Rebaptisée "Régions de France", l'association des Régions (ex-ARF) tient sur une seule journée son premier congrès depuis les élections régionales de décembre 2015 et la naissance des grandes régions début 2016.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Nous écrivons un nouveau chapitre de la décentralisation", a lancé Manuel Valls.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-