Rennes: deux élus LR aspergés d'urine et de soupe de poisson dans un bar

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Rennes: deux élus LR aspergés d'urine et de soupe de poisson dans un bar

Publié le 30/03/2017 à 16:46 - Mise à jour à 17:13
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans un bar de Rennes, une quinzaine de personnes réunies pour discuter du programme de François Fillon ont été aspergées d'urine et de soupe de poisson par des activistes. Parmi les cibles, deux candidats LR aux législatives. Ils ont assurer porter plainte.

Lors d'une réunion politique autour du programme de François Fillon, organisée mercredi 29 au soir dans à bar à Rennes, une quinzaine de personnes ont été la cible de cinq activistes. Les partisans LR ont été aspergés d'urine et de soupe de poisson, rapporte Ouest-France.

C'est dans le bar Le Royal situé derrière la mairie de Rennes que les membres de l'association Sens Commun Jeunes d'Ille-et-Vilaine récemment créée ont subi cette agression. Cette association est reliée au parti Les Républicains et émane de la Manif pour tous. Bertrand Plouvier et Amélie Dhalluin, deux candidats LR aux élections législatives de Rennes faisaient partie des personnes visées et ont exprimé leur intention de porter plainte.

"À 21 h, cinq individus sont entrés dans le bar et sont venus dans la salle de réunion munis de bouteilles. Ils nous ont alors aspergés d’urine et de soupe de poisson (...) ça a duré à peine une minute et ils sont partis. C’est scandaleux", a expliqué Bertrand Plouvier, également leader de l’opposition municipale. Il s'agit selon lui d'un groupuscule d'extrême gauche. Ils aurait également crié: "les fachos ne se réuniront pas chez nous".

"Je ne les connais pas, mais des jeunes qui étaient avec nous les ont déjà vus à la fac", a indiqué dans Le Télégramme Amélie Dhalluin. "J'ai appelé la police, la Bac est venue. Je vais déposer plainte aujourd'hui", a-t-elle ajoutée. Bertrand Plouvier a affirmé: "ce sont des étudiants de Rennes 2. Ce sont les mêmes qui ont envahi la salle de la Cité, les mêmes qui ont envahi le conseil municipal l'année dernière. Ils agissent en toute impunité à Rennes".

Dans un communiqué, la maire socialiste de Rennes Nathalie Appéré a condamné le geste des activistes, jugé par les victimes comme une "atteinte grave à la liberté d'expression": "je condamne fermement cette agression inacceptable et j’exprime ma solidarité et mon soutien à mes collègues du conseil municipal, Bertrand Plouvier et Amélie Dhalluin, qui ont en été les victimes", a-t-elle réagi.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dans un communiqué, la maire socialiste de Rennes Nathalie Appéré a condamné le geste des activistes, jugé par les victimes comme une "atteinte grave à la liberté d'expression".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-