Répression des Gilets jaunes: le gouvernement prêt à assumer des blessés graves?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Répression des Gilets jaunes: le gouvernement prêt à assumer des blessés graves?

Publié le 19/03/2019 à 10:55 - Mise à jour à 11:02
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les violences commises sur les Champs-Elysées samedi 16 lors de l'acte 18 du mouvement des Gilets jaunes ont poussé le gouvernement à prendre des mesures fortes pour éviter un nouvel épisode similaire. Et selon les dires de certains membres de la majorité, les auteurs des violences devront "assumer" les conséquences de leurs actes.

Edouard Philippe a annoncé différentes mesures visant à prévenir et mettre fin aux violences lors de l'acte 19 des Gilets jaunes samedi 23. Après les scènes de pillage et du fureur sur les Champs-Elysées samedi dernier, le Premier ministre a donc fait savoir que les forces de l'ordre allaient être mobilisées avec une "nouvelle stratégie".

Celle-ci présente cependant "plus de risques" de blessés lors de possibles affrontements lors du prochain rassemblement de Gilets jaunes dans la capitale. Une volonté du gouvernement affichée d'être ferme, quitte à ce que certains black blocs ou Gilets jaunes soient grièvement blessés.

"Jusqu'à présent, nous avons voulu faire très attention et nous voulons toujours faire très attention aux débordements, aux accidents à la sécurité des personnes, mais nous constatons que le déchaînement de violence justifie une réponse ferme", a fait savoir Edouard Philippe lundi 18.

A voir aussi: "Gilets jaunes" - Philippe défend une "réponse ferme" mais plus risquée

De son côté Christophe Castaner aussi assume, sa démission n'a d'ailleurs pas été mise dans la balance après l'échec de la stratégie de maintien de l'ordre de samedi 16. Il sera ce mardi 19 auditionné devant le l'Assemblée nationale et le Sénat et expliquer les débordements survenus sur les Champs-Elysées.

Le ministre de l'Intérieur est d'ailleurs soutenu par les membres de la majorité comme nous l'apprenait Le Parisien lundi. "Il est au boulot. Il a vécu en quatre mois ce que d’autres ont vécu en quatre ans. Il enchaîne les crises, il n’a pas démérité", assurait ainsi "un ami politique".

Un autre, visiblement d'accord avec les mesures prises par le gouvernement indiquait: "Il va falloir assumer, même si un black bloc qui met le feu au Fouquet’s s’en prend une et finit tétraplégique". La répression policière sera donc visiblement assumée sans complexes par la majorité.

A lire aussi:

Face aux intellectuels, Macron ferme sur les "gilets jaunes" et ses réformes

Gilets jaunes acte 19: les Champs-Elysées interdits samedi 23

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Avec ses nouvelles mesures, le gouvernement semble prêt à assumer une forte repression policière et de possibles blessés graves dans les rangs de Gilets jaunes et black blocs.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-