Résultat élection présidentielle - Marine Le Pen: 8 millions de voix et puis s'en va?

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Résultat élection présidentielle - Marine Le Pen: 8 millions de voix et puis s'en va?

Publié le 23/04/2017 à 23:02 - Mise à jour le 24/04/2017 à 21:51
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): PP

-A +A

Marine Le Pen est qualifiée pour le second tour de l'élection présidentielle en recueillant environ 22% des voix lors de ce premier dimanche de vote. Mais, faute de réserve de voix et de soutiens, la candidate FN n'apparaît pas capable de remporter la victoire finale.

RESULTATS ELECTIONS PRESIDENTIELLES - Marine Le Pen est arrivée deuxième à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle de ce dimanche 23, et est donc qualifiée pour le second dimanche de vote. Le tout en améliorant sensiblement son score de 2012 (22% contre 17,9%) et en engrangeant des centaines de milliers de voix supplémentaires (près de 8 millions contre 6,4 en 2012). Pourtant, ce qui pourrait passer pour une victoire est bien une défaite.

Une défaite mathématique tout d'abord. Longtemps en tête des sondages -avec jusqu'à 30% des intentions de vote!-, Marine Le Pen n'engrange "que" 22% environ des suffrages ce dimanche. Une chute pour autant sensible, comparable même à celle qu'a connue François Fillon depuis les premières révélations du Penelope Gate fin janvier. Résultat des courses: une seconde place qui est décevante pour la frontiste qui se voyait déjà en haut de l'affiche. Et qui obère ses chances de victoire dans le duel final qu'aurait pu lui donner la dynamique d'un premier tour victorieux.

Egalement éclaboussée par des scandales politico-financiers, la présidente du FN est présente depuis de nombreuses années déjà sur le devant de la scène politique et candidate pour la deuxième fois à la magistrature suprême. Aurait-elle aussi souffert du "dégagisme" qui semble souffler sur la scène politique française?

Quoi qu'il en soit, cette défaite est enfin, et surtout, idéologique. Menace terroriste (qui a frappé encore jeudi 20 sur les Champs-Elysées), poussée migratoire, discrédit de la classe politique de gauche comme de droite, percée populiste en Europe, Brexit, victoire de Trump, succès de la dédiabolisation... n'en jetez plus! Tous les ingrédients étaient réunis pour que la leader frontiste réalise un score large et significatif dès le premier tour de ce dimanche. Il n'en est rien.

Le FN n'a ainsi pas réussi à imposer ses idées, ou du moins ses réponses, et les Français ont préféré à sa championne un inconnu. Un gamin, selon ses adversaires qui ont dépeint unanimement Emmanuel Macron en candidat des élites et/ou successeur du hollandisme honni. Un portrait encore brandi comme un chiffon rouge par Marine Le Pen ce dimanche soir. Jusqu'ici sans effet sensible sur l'électorat donc.

Quel réservoir de voix pour le FN pour espérer la victoire finale? "Les Français", a répondu Florian Philippot ce dimanche soir sur France 2. Une forme d'aveu concernant l'absence de soutien sur lesquels son parti pourrait espérer s'appuyer. Pas même le très droitier Debout La France de Nicolas Dupont-Aignan, pourfendeur lui aussi des élites, de l'immigration et de l'Union européenne qui a réservé sa consigne de vote pour mercredi 26. Dans le doute, Florian Philippot l'a tout de même appelé à la "cohérence".

Mais qu'a à offrir le FN à ceux qui seraient tentés de franchir le Rubicond et à lui tendre la main? Rien. La droite classique n'a ainsi aucun intérêt à une recomposition autour de Marine Le Pen, qui semble encore bloquée par un plafond de verre. Les sondeurs qui avaient prévu l'ordre d'arrivée de ce dimanche annoncent ainsi depuis des semaines Emmanuel Macron large vainqueur au second tour avec entre 60% et 65% des voix contre 30% à 35% pour sa rivale. Une étude Ispos-Sopra parue ce dimanche soir et réalisée après l'annonce des premières estimations confirme la tendance, accordant 62% des suffrages au second tour à En Marche. Un score qui serait sans appel, mais sans commune mesure avec les 82% de Jacques Chirac qui écrasait Jean-Marie Le Pen le 5 mai 2002.

> Estimations, premiers résultats, réactions: revivez la soirée électorale minute par minute avec FranceSoir en cliquant ici

Auteur(s): PP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Marine Le Pen s'est qualifiée pour le second tour de la présidentielle: une victoire au goût amer.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-