Résultats élections départementales: le Vaucluse à droite pour une histoire d'âge

Auteur(s)
Pierre Plottu
Publié le 03 avril 2015 - 11:03
Image
Maurice Chabert.
Crédits
©Alain Robert/Apercu/Sipa
©Alain Robert/Apercu/Sipa
Parmi les 98 présidents de conseils départementaux élus ce jeudi, se démarque celui du Vaucluse. Celui-ci l'a en effet emporté car c'était le plus âgé.

C'est ce qu'on appelle la force de l'âge. Maurice Chabert (71 ans), maire UMP de Gordes dans le Vaucluse, a ravit un département tenu par la gauche en devenant, jeudi 2, le président du conseil départemental grâce à… son âge.

Avec 12 élus de gauche, 12 de droite et 10 de l'extrême droite (FN et Ligue du sud), le conseil départemental du Vaucluse était celui dont le résultat du troisième tour visant à désigner le président du conseil était le plus indécis. Et les prévisions se sont révélées exactes, à tel point qu'aucun candidat ne s'était dégagé à l'issu des trois tours de l'élection par les conseillers nouvellement élu (les deux premiers devant se faire à la majorité absolue, le dernier ouvrant la porte à une désignation par majorité relative).

Comme le veut la loi, c'est donc le doyen des candidats qui a été élu. "En cas d'égalité des voix, l'élection est acquise au bénéfice de l'âge, M. Maurice Chabert est élu président", a ainsi annoncé la doyenne de l'assemblée Marie-Thérèse Galmard, une élue étiquetée Ligue du sud (extrême droite). Comme le veut la règle, c'est elle, ainsi que le benjamin, Yann Bompard (le fils de), élu du même parti, qui présidaient cette séance d'installation du conseil départemental.

Maurice Chabert avait repoussé, avant ce troisième tour, la main tendue par la gauche du Vaucluse, qui lui avait proposé une alliance via un "accord de gestion", ainsi que les appels du pied du clan Bompard (Ligue du sud) qui en appelait à "l'union des droites".

Mais une autre partie commence pour le nouveau président. Les délibérations du conseil départemental devant être votées à la majorité absolue, il va devoir batailler et négocier au fil des textes. Se définissant comme un "gaulliste de gauche pompidolien", Maurice Chabert a ainsi ménagé la chèvre et le chou en promettant, dès sa désignation, une "gestion sobre et équitable dans l’intérêt public départemental et du développement économique, source d’emplois" et de lutter "contre le gaspillage", sans augmenter la fiscalité.

 

À LIRE AUSSI

Image
Un conseil départemental.
Résultats élections départementales: que va faire l'UMP dans l'Aisne, le Gard, le Vaucluse?
Les bons scores des candidats du Front national dans l'Aisne, le Vaucluse et le Gard entraînent une absence de majorité absolue dans ces départements. Pour éviter qu'i...
30 mars 2015 - 15:33
Politique
Image
Nicolas Sarkozy en campagne pour la présidence de l'UMP.
Résultats élections départementales: 65 départements pour la droite, 30 pour la gauche, zéro pour l'extrême droite
Les troupes de Nicolas Sarkozy ont largement repeint l'Hexagone en bleu en remportant le second tour des élections départementales du dimanche 29 mars. La droite dirig...
30 mars 2015 - 09:38
Politique
Image
Une urne.
Résultats élections départementales: la droite fait 46%, la gauche 32%, le FN 22%
Sur la nouvelle carte des départements, c'est un raz de marée de la droite, une défaite de la gauche et une absence du Front national. Mais l'analyse des votes pour ch...
30 mars 2015 - 16:08
Politique