Rien ne va plus entre François Hollande et Emmanuel Macron qui se méfie du personnel de l'Elysée laissé par son prédécesseur

Rien ne va plus entre François Hollande et Emmanuel Macron qui se méfie du personnel de l'Elysée laissé par son prédécesseur

Publié le 04/10/2017 à 13:35 - Mise à jour à 13:41
© BERTRAND LANGLOIS / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Emmanuel Macron et François Hollande seraient brouillés pour de bon. L'actuel chef de l'Etat n'aurait pas apprécié les récentes sorties médiatiques de son prédécesseur. Il se méfierait en outre du personnel élyséen dont il a hérité.

François Hollande ne sera pas resté longtemps en retrait de la vie politique depuis l'élection d'Emmanuel Macron au poste de président de la République. Et cette attitude a le dont de profondément énervé ce dernier comme le souligne ce mercredi 4 le journal L'Opinion.

D'après l'article les relations entre les deux hommes sont particulièrement tendues depuis que l'ancien chef de l'Etat a exhorté le nouvel exécutif à "ne pas demander aux Français des sacrifices qui ne sont pas utiles". Une petite phrase lancée quelques jours seulement avant la présentation des ordonnances sur la réforme du Code du travail.

Preuve du froid entre les deux hommes, ces dernières semaines, le nouveau chef de l'État a rendu visite à ses prédécesseurs mais a "superbement ignoré François Hollande", note le quotidien. "Emmanuel Macron a rendu visite à Giscard, Chirac et Sarkozy parce que ce sont d'anciens présidents qui se comportent comme tels", a confié un conseiller de Macron qui précise que "Hollande n'a pas la tenue d'un ancien président: il se comporte comme un homme politique, il fait de la politique matin, midi et soir, il ne sait d’ailleurs faire que cela" Et d'ajouter: "Il n'y a donc aucune raison qu'Emmanuel rende hommage à sa qualité d'ancien président ou lui fasse l'honneur d’une visite".

Selon l’Opinion et RTL, Emmanuel Macron se méfierait en outre du personnel élyséen dont il a hérité de François Hollande. Particulièrement en cause, l'affaire des frais de maquillage du président de la République (plus de 26.000) qui aurait pu être l'objet d'une fuite. Le président de la République aurait par la suite "diligenté une enquête en interne" pour savoir d’où celle-ci provenait.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




François Hollande a demandé à son successeur à l'Elysée Emmanuel Macron d'éviter "des sacrifices pas utiles" en matière sociale.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-