Roger Cukierman: le Front national "n'est pas fréquentable" assure le président du CRIF

Roger Cukierman: le Front national "n'est pas fréquentable" assure le président du CRIF

Publié le 23/02/2015 à 08:45 - Mise à jour à 13:29
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Roger Cukierman était l'invité d'Europe-1 ce lundi matin. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) est notamment revenu sur l'antisémitisme en France, ainsi que le dîner du CRIF, prévu ce soir.

Le dîner du CRIF ce lundi soir

"C'est un moment important car nous avons vécu une période difficile".

"Nous avons eu des meurtres, le djihadisme se répand sur l'Europe".

"Je veux qu'on assure la protection des citoyens français juifs, j'espère que (le niveau de protection policière actuel, NDLR) sera donc maintenu".

"Nous sommes dans une période de grande inquiétude mais en même temps d'espoir".

"Le peuple s'est réveillé le 11 janvier est prêt à combattre le djihadisme".

 

Sa rencontre avec le pape

"Il nous a dit qu'après les juifs c'étaient les chrétiens qui étaient persécutés et qu'on était entré dans la troisième guerre mondiale".

 

L'antisémitisme

"Je crois que la France n'est pas antisémite et nous soutien".

"L'antisémitisme n'est pas le problème des juifs, c'est le problème de la France".

"Il est clair que depuis 30 ans l'Education nationale a failli à sa mission d'intégration".

"Des réformes urgentes doivent être faites dans l'éducation mais aussi la justice, la culture. Dans tous les domaines".

"Le plus urgent est de s'attaquer au djihadisme. Il est aberrant que le djihad soit enseigné dans les prisons et sur internet".

"Les réseaux sociaux qui acceptent de laisser porter ces messages de haine sont complices".

"La justice est en cause également. Je suis moi même mis 3 fois en examen à l'initiative de Dieudonné, ça montre à quel point les choses sont aberrantes aujourd'hui".

"Nous allons avoir un message d'espoir lors du dîner du CRIF. Nous allons distribuer 3 prix. Le premier à Alexandre Arcadie pour son film sur Ilan Halimi, qui n'a jamais été diffusé par France télé d'ailleurs. Le deuxième au film les héritiers et le troisième au jeune Malien devenu Français qui a été héroïque lors de la prise d'otage de la porte de Vincennes".

 

Le FN donné en tête aux départementales par les sondages

"Je crois que les juifs qui votent FN c'est extrêmement minoritaire. On est tous conscients dans le monde juif que derrière Marine Le Pen il y a les négationnistes, les pétainistes, les vichystes".

"Je n'ai rien à reprocher personnellement à Marine Le Pen mais le FN est un parti à éviter".

"Je ne l'ai pas invitée (au dîner du CRIF, NDLR) car son parti n'est pas fréquentable".

"Je ne voterai jamais pour le FN, mais c'est un parti qui ne commet pas de violences. Toutes les violences commises aujourd'hui le sont par des jeunes musulmans. C'est une minorité qui fait d'abord du mal aux musulmans, qui en sont les premières victimes. Il faut qu'ils (la majorité des musulmans, NDLR) se mobilisent pour contrer cette minorité".

 

Benjamin Netanyahou et ses appels à l'alya

"Vous attachez beaucoup d'importance sur son appel à l'alya. Les gens qui envisagent de partir ne le prennent pas en considération. S'ils envisagent de partir c'est en mémoire des traumatismes subis".

 

La loi Macron permet de modifier les jours fériés Outre-mer

"Je suis partisan de rester dans la tradition française judéo-chrétienne".

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Il est aberrant que le djihad soit enseigné dans les prisons et sur internet", dénonce Roger Cukierman.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-