Roundup: Ségolène Royal appelle les jardineries à ne plus vendre le désherbant de Monsanto

Roundup: Ségolène Royal appelle les jardineries à ne plus vendre le désherbant de Monsanto

Publié le 14/06/2015 à 16:08 - Mise à jour à 16:18
©Amez Ugo/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ.
-A +A

Ségolène Royal a annoncé ce dimanche son intention de voir les jardineries retirer de la vente libre le désherbant de Monsanto, le Roundup. La ministre de l'Ecologie souhaite que l'achat de ce type de produits ne puisse se faire que "par l'intermédiaire d'un vendeur certifié".

Ségolène Royal part en guerre contre les pesticides. La ministre de l'Ecologie a annoncé ce dimanche son intention de voir les jardineries retirer de la vente libre le désherbant vedette de Monsanto, le Roundup, afin de lutter contre les effets néfastes des pesticides. "La France doit être à l'offensive sur l'arrêt des pesticides" et "je vous annonce que j'ai demandé aux jardineries d'arrêter de mettre en vente libre le Roundup de Monsanto", a-t-elle déclaré sur France 3.

Cette annonce intervient alors que l'association de consommateurs CLCV avait interpellé en début de semaine les agences sanitaires françaises et européennes et le ministre de l'Agriculture sur les risques du glyphosate, principal actif du Roundup. L'association avait justement demandé que le pesticide ne soit plus vendu en libre service aux jardiniers amateurs.

Soupçonné d'être cancérigène, cet herbicide avait été remis au centre de l'actualité après qu'un classement du Centre international de recherche sur le cancer (IARC) ait classé en mars dernier le glyphosate comme cancérogène "probable chez l'homme" même si les "preuves sont limitées". Pesticide de synthèse le plus utilisé en France, il s'en est épandu plus de 8.000 tonnes en 2011, loin devant les 2.700 tonnes de la deuxième substance la plus populaire, le mancozèbre.

Suite à cette publication, le groupe Monsanto avait exprimé son désaccord avec les conclusions de l'IARC. Le géant américain des semences et de l'agrochimie avaient alors déclaré que celles-ci n'étaient pas basées sur de nouveaux travaux de recherche ou de nouvelles données scientifiques.

Bien décidée à agir contre les effets néfastes des pesticides, qui sont à l'origine de nombreux cancers, la ministre de l'Ecologie a annoncé en parallèle, par le biais d'un communiqué, qu'à compter du 1er janvier 2018, l'accès aux produits phytosanitaires pour les jardiniers amateurs ne pourra se faire que "par l'intermédiaire d'un vendeur certifié". "L'acheteur amateur bénéficiera ainsi d'un conseil renforcé systématique lors de la vente de ces produits avec une information sur les interdictions à venir et les alternatives", a-t-elle indiqué.

 

Auteur(s): AZ.

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ségolène Royal veut stopper la vente du désherbant Roundup de Monsanto.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-