RSA contre bénévolat: en Isère, le département veut "la réciprocité des aides sociales"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

RSA contre bénévolat: en Isère, le département veut "la réciprocité des aides sociales"

Publié le 25/03/2016 à 20:35
©Matthieu Riegler
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Un plan en faveur de la "réciprocité des aides sociales" a été voté ce vendredi par le conseil départemental de l'Isère. Une manière pour les allocataires du RSA d'"apporter (leur) pierre à la société", défend la majorité LR tandis que l'opposition dénonce un "plan moralisateur" qui "stigmatise les publics les plus en difficultés".

Le conseil départemental de l'Isère s'est prononcé ce vendredi 25 en faveur d'un plan pour "la réciprocité des aides sociales", qui doit encourager les allocataires du RSA à faire du bénévolat.

"C'est un plan qui vise à faire participer les bénéficiaires à la vie sociale et à les faire sortir de leur isolement", a expliqué Frédérique Puissat, première vice-présidente (LR) chargée de la famille, de l'enfance et de la santé, devant l'hémicycle départemental.

Le texte adopté prévoit notamment la contractualisation d'une "contribution citoyenne" avec les allocataires du RSA dans le cadre d'une expérimentation dans des territoires "volontaires".

"Tout Isérois qui perçoit des aides du département sera sollicité pour apporter sa pierre à la société. Par exemple, consacrer quelques heures par semaine à une association caritative ou à une action collective dans son quartier, repeindre la montée d'un immeuble ou rendre visite à des personnes âgées, ou encore participer à un forum collectif sur le RSA", avait détaillé Mme Puissat dans Isère Magazine de mars/avril.

La majorité de droite du conseil départemental a approuvé le texte, rejeté par la gauche et les écologistes.

La conseillère départementale Sylvette Rochas (PCF) a critiqué un "plan moralisateur" qui "stigmatise les publics les plus en difficultés".

"Dire que (le bénéficiaire du RSA, NDLR) a le devoir d'être utile, c'est le qualifier d'inutile et ce n'est pas admissible", a abondé la conseillère départementale Christine Crifo (PS), en dénonçant "une politique d'affichage".

Début mars, la municipalité (LR) d'Aulnay-sous-Bois avait elle aussi annoncé son intention de proposer aux allocataires du RSA de faire du bénévolat dans une association de leur choix, une initiative critiquée par le conseil départemental de Seine-Saint-Denis, qui dénonçait "un mépris à peine voilé" pour les pauvres.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"C'est un plan qui vise à faire participer les bénéficiaires à la vie sociale et à les faire sortir de leur isolement", selon Frédérique Puissat, élue LR du conseil départemental (ici, Grenoble)

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-