Sébastien Chenu dénonce "des ZAD plein le pays, défendues par des voyous"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Sébastien Chenu dénonce "des ZAD plein le pays, défendues par des voyous"

Publié le 09/04/2018 à 14:36 - Mise à jour à 14:50
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Sébastien Chenu, porte-parole du Front national, a estimé qu'en France il existe un certain nombre de zones de non-droit dans "des facs, des campements illicites des gens du voyage, des quartiers dans les banlieues", qui sont pour lui autant de ZAD.

Les gendarmes mobiles ont lancé tôt ce lundi 9 une vaste opération pour déloger les occupants illégaux de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, donnant lieu à des affrontements, près de trois mois après l'abandon du projet d'aéroport.

Une situation qui satisfait Sébastien Chenu, porte-parole du Front national, qui s'est toutefois inquiété de voir une prolifération des Zones à Défendre sur le territoire ce matin sur Franceinfo. "Il y a des ZAD plein le pays. Notre-Dame-des-Landes, un certain nombre de facs, des campements illicites des gens du voyage, un certain nombre de quartiers dans les banlieues, le pays est truffé de ZAD", a estimé le député FN du Nord. Et d'ajouter: "Ce sont des zones défendues par des voyous qui contestent l'autorité républicaine et qui mettent l'État en échec".

Voir également - Notre-Dame-des-Landes: l'opération d'expulsion a commencé, des affrontements

Il faut dire que l'élu FN avait déjà une position très tranchée sur la résolution du conflit à Notre-Dame-des-Landes puisqu'il avait déclaré en janvier: "On demande l'évacuation de la ZAD, de ces squatteurs délinquants crasseux, qu'on pourrait sortir par les dreadlocks assez rapidement. C'est la priorité: (le projet) abandonné ou maintenu, il faut mettre tous ces gens dehors".

Des propos qu'il assume toujours aujourd'hui: "J'avais dit de façon un peu triviale qu'il fallait sortir les zadistes par les dreadlocks et commencer par cela". "Il y a eu un problème de méthode avec ce gouvernement. Il fallait commencer par évacuer la ZAD et ensuite annoncer la décision. Le gouvernement a choisi l'inverse, ce qui fait qu'on a eu une crispation", a-t-il expliqué. Pour Sébastien Chenu, "il est temps que le gouvernement reprenne pied".

Voir aussi - Thierry Mariani (LR) pourrait rejoindre une liste FN aux européennes

Ce proche de Marine Le Pen a profité de son passage à la radio pour s'exprimer sur le possible ralliement de Thierry Mariani (Les Républicains) au parti d'extrême droite aux prochaines européennes. "C'est un homme d'expérience, il a été ministre et parlementaire, il sait de quoi il parle, il a une expérience qui peut nous être utile", a-t-il expliqué. Avant de nuancer: "On ne va pas réviser notre programme en fonction des desiderata des gens qui voudraient nous rejoindre ou pas (...) Si vous êtes d'accord, que vous soyez de droite ou de gauche, vous êtes les bienvenus avec nous".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sébastien Chenu estime qu'il y a des ZAD "plein le pays'.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-