Ségolène Royal sur le gaspillage alimentaire: "ça ne doit plus être possible"

Auteur(s)
AZ
Publié le 19 août 2015 - 10:36
Image
Ségolène Royal au micro de RTL.
Crédits
©Capture d'écran RTL
Ségolène Royal était l'invité de RTL ce mercredi matin.
©Capture d'écran RTL
Ségolène Royal était l’invitée de RTL ce mercredi matin. Alors que le gouvernement effectue sa grande rentrée avec la tenue d’un premier Conseil des ministres, la ministre de l’Ecologie est revenue sur la question du gaspillage alimentaire et s’est dite optimiste sur l’issue de la COP21.

La Loi sur la transition énergétique

"Je ne suis pas pour l’écologie punitive. Je suis pour que les gens aient envie de faire des choses parce que c’est bien pour eux, pour leur santé, et c’est bien pour la planète parce que l’objectif c’est de diminuer le réchauffement planétaire. Donc, il y a certaines contraintes parce qu’il faut accélérer cette transition. Il faut que tout le monde comprenne que c’est irréversible".

"Par exemple, il y a l’interdiction des sacs plastiques au 1er janvier 2016. Plus de sac plastique à usage unique aux caisses. Il y a des mesures contraignantes sur le bâtiment. Lorsqu’il y aura des travaux lourds sur un immeuble, Il faudra obligatoirement faire des travaux d’isolation et d’économie d’énergie".

"Pour les administrations, l’Etat et les administrations publiques, les constructions devront être des bâtiments à énergie positive. C’est-à-dire d’utiliser les meilleurs techniques de construction pour que les bâtiments produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. C’est extraordinaire. C’est une véritable révolution écologique".

 

90 Km/h au lieu de 110 sur des portions d’autoroute

"Il faut prendre des décisions administratives réglementées. Mais la loi qui vient d’être promulguée donne déjà au maire un pouvoir supplémentaire qui est de définir dans sa commune des zones à circulation réduite. C’est un pouvoir très important. De passer de 120/130 à 90 km/h, c’est une diminution considérable de la pollution".

 

Décharge contestée près du haras de Nonant le Pin (Orne)

"C’est une affaire très compliquée qui dure depuis très longtemps. Je vous annonce que je vais aller sur place la semaine prochaine. C’est vrai qu’il y a des enjeux juridiques très importants. Les gens se disputent sur le sujet depuis longtemps. J’écouterai tout un chacun et je prendrai les décisions qui devraient aller dans le bon sens".

 

Récupération des invendus alimentaires

"Il faut faire en sorte que les distributeurs n’aient plus le droit de détruire des invendus qui sont encore consommables. Ca ne doit plus être possible. Je vais réunir l’ensemble des grands distributeurs le 27 août prochain pour que l’on puisse, de façon contractuelle, faire en sorte que ce qui était dans la loi soit appliqué et que ces pratiques cessent".

"Beaucoup d’élus locaux, de maires, se sont manifestés pour dire qu’ils étaient prêts à accompagner cette distribution et l’organisation de ces filières caritatives".

 

Réussite de la Cop21

"Le réchauffement climatique créé des dégâts considérables dans tous les pays. Ce phénomène menace l’équilibre planétaire. Tout le monde à intérêt à agir. Tout les pays font leurs contributions nationales. Avant décembre, il faut que chaque pays puisse dire ce qu’elle à l’intention de faire pour réduire le réchauffement climatique".

"La France est le seul pays à être passé des discours aux actes. Nous sommes le seul pays à avoir fait une loi aussi globale. Et nous le faisons parce que nous sommes le pays hôte, nous avons voulus être exemplaire". 

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.