Sondage: Manuel Valls domine largement la primaire... mais reste dépassé par Emmanuel Macron

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Sondage: Manuel Valls domine largement la primaire... mais reste dépassé par Emmanuel Macron

Publié le 07/12/2016 à 19:55 - Mise à jour à 19:57
©Benoit Tessier/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Manuel Valls survole pour l'instant ses adversaires déclarés à la primaire de la gauche. Mais son principal souci se nomme Emmanuel Macron qui, lui, s'est exonéré de cette épreuve préliminaire.

Manuel Valls prend l'avantage sur ses concurrents à la primaire socialiste pour la présidentielle, après l'annonce de sa candidature, mais il reste devancé par Emmanuel Macron, selon un sondage Elabe diffusé mercredi 7.

Un Français sur trois (33%, +6) "pourrait voter" au 1er tour de la présidentielle 2017 pour l'ex-ministre de l’Économie, qui n'entend pas se présenter à la primaire.

Emmanuel Macron devance Manuel Valls (27%, +9), également en forte hausse en un mois, qui creuse pour sa part l'écart avec ses concurrents déclarés ou potentiels à la primaire de janvier, comme Arnaud Montebourg (18%, +1) ou Vincent Peillon (5%, non testé en octobre), selon cette enquête pour BFMTV. 23% (+1) des personnes interrogées voteraient probablement pour Jean-Luc Mélenchon et 20% pour Martine Aubry.

Auprès des sympathisants de gauche, Manuel Valls fait un bond de 14 points, avec 50% des personnes interrogées qui voteraient probablement pour lui. Il devance Martine Aubry (43%), Jean-Luc Mélenchon (40%, -1) et Emmanuel Macron (40%, +6). Arnaud Montebourg, l'un se ses principaux rivaux pour la primaire, est crédité de 32% (=).

Chez les seuls proches du Parti socialiste, l'ex-Premier ministre recueille 70% d'avis favorables, contre 43% à Emmanuel Macron.

Ce dernier est perçu par l'ensemble des Français comme celui qui à gauche veut "vraiment changer les choses" (53%), devant Arnaud Montebourg (40%) et Manuel Valls (37%). L'ex-Premier ministre apparait en revanche comme le plus "capable de rassembler la gauche" (28%), talonné par Arnaud Montebourg (27%), et devant Emmanuel Macron (20%).

Enquête réalisée en ligne les 6 et 7 décembre, auprès de 989 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Manuel Valls, même s'il est plus populaire chez les sympathisants de gauche, ne rattrape pas encore Emmanuel Macron.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-