Succession de Bruno Le Roux: les noms d'Olivier Faure et de Guillaume Bachelay circulent

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Succession de Bruno Le Roux: les noms d'Olivier Faure et de Guillaume Bachelay circulent

Publié le 06/12/2016 à 15:57
©François Guillot/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Suite au départ de Bruno Le Roux pour le ministère de l'Intérieur, les rumeurs vont bon train sur le nom du futur président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale. Les noms d'Olivier Faure et de Guillaume Bachelay circulent parmi les parlementaires.

Le départ ce mardi 6 de Bruno Le Roux pour le ministère de l'Intérieur laisse ouverte sa succession à la tête des députés socialistes, les noms d'Olivier Faure et de Guillaume Bachelay circulant parmi les parlementaires. Le prochain président du groupe majoritaire pourrait n'être choisi que la semaine prochaine. En attendant, la première co-vice-présidente Seybah Dagoma assure l'intérim.

Bien que s'en réjouissant, pour la plupart, les députés PS ont été quelque peu pris de court mardi matin par la nomination de leur patron place Beauvau. Le successeur de Bruno Le Roux "aura un rôle important, c'est nous mener au combat présidentiel - c'est le premier enjeu - et aux législatives" qui vont suivre au printemps 2017, a déclaré devant la presse la députée Marie-Arlette Carlotti.

"Le choix qui s'impose naturellement est celui de la stabilité et de la continuité du travail parlementaire engagé", a déclaré à l'AFP Sébastien Denaja, un des responsables du groupe, qui soutient Olivier Faure, 2e vice-président. "C'est un homme d'équilibre, sérieux et travailleur" qui fera "consensus", a-t-il estimé au sujet de ce porte-parole du parti et élu de Seine-et-Marne, "proche du président de la République, de l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault et aussi de Martine Aubry".

Le nom du discret numéro deux du PS et député de Seine-Maritime Guillaume Bachelay, très proche de François Hollande, était cité également par des sources parlementaires. Par contre, le possible choix du député vallsiste Christophe Borgel, président du Comité national d'organisation de la primaire du PS et secrétaire national du parti en charge des élections, paraissait compliqué au vu de ses responsabilités et de sa grande proximité avec l'ex-Premier ministre, désormais candidat à la présidentielle.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le prochain président du groupe majoritaire pourrait n'être choisi que la semaine prochaine.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-