Suite à l'attentat de New York, Trump a ordonné le renforcement du contrôle des étrangers

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 01 novembre 2017 - 12:01
Image
Le président américain Donald Trump lors d'un discours à Washington, le 17 octobre 2017
Crédits
© Mandel NGAN / AFP
Donald Trump a annoncé dans la foulée un renforcement du contrôle des étrangers suite à l'attaque à New York.
© Mandel NGAN / AFP
Quelques heures après l'attentat qui a fait huit morts et au moins onze blessés à New York, mardi 31 octobre, Donald Trump a annoncé un renforcement du contrôle des étrangers.

Il n'a pas tardé à réagir. Suite à l'attentat qui a fait huit morts et au moins onze blessés à New York, mardi 31 octobre, Donald Trump a annoncé dans la foulée un renforcement du contrôle des étrangers. "Je viens juste d'ordonner au ministère de la Sécurité intérieure de renforcer notre programme de vérification déjà extrême", a écrit le président des Etats-Unis sur Twitter précisant qu'"être politiquement correct, c'est bien mais pas pour ça!".

Quelques heures plus tôt, toujours sur le réseau social, le chef de l'Etat a qualifié l'assaillant de "personne malade et déséquilibrée". Puis, alors qu'aucun lien n'a été formellement établi avec l'organisation terroriste, le chef de l'Etat a évoqué le groupe terroriste: "Nous ne devons pas permettre à l'EI de revenir ou entrer dans notre pays après les avoir vaincus au Moyen-Orient et ailleurs. Assez!".

Pour le moment, l'identité du suspect n'a pas été révélée par les autorités. Mais d'après plusieurs médias américains, il s'agirait de Sayfullo S., un Ouzbek de 29 ans. Arrivé aux Etats-Unis en 2010 et disposant d'une carte verte (un titre de séjour permanent), le jeune homme aurait crié "Allah Akhbar" ("Dieu est grand") en sortant de son véhicule. D'après les premières informations divulguées à son sujet, il n'avait pas de passé criminel mais était surveillé par la police.

Rapidement, l'Ouzbékistan a promis de coopérer à l'enquête sur l'attentat dont l'auteur présumé a été identifié par plusieurs médias comme originaire de ce pays d'Asie centrale. "L'Ouzbékistan est prêt à apporter toutes ses forces et tous ses moyens pour fournir une aide à l'enquête sur cet acte terroriste", a indiqué le président ouzbek Chavkat Mirzioïev, cité dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Et d'ajouter: "La tragédie qui s'est produite confirme à nouveau la nécessité d'unir les efforts de toute la communauté internationale dans la lutte contre ce défi de notre époque".

Pout rappel, Donald Trump avait déjà tenté, à plusieurs reprises, d'interdire par décret l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de plusieurs pays et de tous les réfugiés.

 

À LIRE AUSSI

Image
Véhicules de police à New York, le 31 octobre 2017
Attentat de New York: 8 morts et au moins 11 blessés, ce que l'on sait de l'attaque
A New York, au sud de l'île de Manhattan, un camion a fauché des cyclistes et des passants le jour de la fête d'Halloween, faisant huit morts et au moins 11 blessés, s...
01 novembre 2017 - 10:20
Société
Image
Un policier sécurise les environs de l'attaque "terroriste" qui a fait huit morts et onze blessés le
Quand Halloween tourne au cauchemar à New York
Un petit garçon déguisé en Grande Faucheuse marche dans le quartier de TriBeCa à New York, en quête de bonbons et de confiseries, évitant les nombreux journalistes et ...
01 novembre 2017 - 04:49
Image
Des fleurs et une bougie ont été déposées à l'endroit où un homme a foncé sur des passants faisant u
Attentat de New York: qui sont les victimes?
Au total, huit personnes ont perdu la vie mardi dans l’attentat survenu à New York. Parmi les victimes figurent cinq Argentins et une Belge.Il s'agit du premier attent...
01 novembre 2017 - 11:02
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don