Suppression de l'ENA, RIC, travailler plus: ce que devait annoncer Macron lundi?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Suppression de l'ENA, RIC, travailler plus: ce que devait annoncer Macron lundi?

Publié le 16/04/2019 à 15:20 - Mise à jour à 15:48
© Marie ALBERT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Alors qu'Emmanuel Macron a annulé son allocution prévue lundi soir suite à l'incendie de Notre-Dame, RTL dévoile ce mardi des annonces que devaient faire le président pour sortir de la crise des Gilets jaunes.

Emmanuel Macron devait prendre la parole lundi 15 au soir via une allocution télévisée destinée à clore définitivement la crise des Gilets jaunes et à relancer son quinquennat. Une fois n'est pas coutume, une conférence de presse du président était également prévue mercredi 17. Si ces deux rendez-vous ont été annulés suite au terrible incendie ayant ravagé la cathédrale Notre-Dame, le contenu du premier, l'allocution de lundi, aurait fuité. RTL avance ainsi ce mardi les pistes qu'auraient dû annoncer le chef de l'Etat (lien).

Lire: Notre-Dame de Paris sauvée des flammes, la reconstruction s'organise

Pêle-mêle, la radio évoque des pistes budgétaires, d'autres plus politiques et enfin un symbole. Ce dernier serait la suppression de l'ENA, l'école de la haute administration, avancé comme une réponse aux griefs des Gilets jaunes contre l'élitisme.

Sur les sujets plus politiques, Emmanuel Macron devait, toujours selon RTL, annoncer l'instauration du Référendum d'initiative citoyenne (RIC) réclamé par une large partie des Gilets jaunes qui y voient un moyen de se réapproprier la conduite de la Nation. Le dispositif était toutefois prévu pour être limité aux stricts sujets locaux, tandis que le RIP (référendum d'initiative partagée) déjà existant devait être rendu plus accessible en abaissant le nombre de signatures nécessaires à son application (aujourd'hui 4,5 millions).

Mais c'est surtout du côté des décisions budgétaires qu'était "l'effet wahou" recherché par le président pour reprendre la main. Le chef de l'Etat devait ainsi annoncer une baisse des impôts des classes moyennes, financée par la suppression de niches fiscales. Au menu de son allocution également: la réindexation des "petites retraites" (moins de 2.000 euros), la pérennisation de la prime défiscalisée versée à Noël ou encore l'arrêt des fermetures d'écoles et d'hôpitaux jusqu'à la fin du quinquennat. Pas question de revenir sur la suppression de l'ISF enfin.

Plus explosif, RTL annonce qu'Emmanuel Macron voulait demander aux Français de "travailler davantage" et annonce trois pistes qui seraient envisagées par le président: "moins de jours fériés, revenir sur la durée de travail hebdomadaire, retarder l'âge de départ à la retraite". Si la première est de longue date dans l'air du temps, la deuxième paraît potentiellement coûteuse politiquement sans contreparties et la troisième s'est déjà vue opposer une ferme opposition de la part des syndicats.

Quel crédit accorder enfin aux révélations de RTL? Elément de réponse: la radio va jusqu'à citer des formules que devait prononcer le président. Par exemple sa volonté de rebâtir un "monde plus humain" ou de "préserver le modèle français" avec ces mesures.

Lire aussi:

Allocution de Macron reportée: quel jour, quelle heure et quelle forme?

Annonces de Macron: Berger (CFDT) attend du "concret" et de la "justice"

Rendez-vous décisif lundi pour Macron avec les Français

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




RTL dévoile ce mardi des mesures que devaient annoncer Emmanuel Macron lors de son allocution de lundi.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-