Terrorisme: Bernard Cazeneuve demande à Google et Facebook de lutter contre "l'embrigadement" sur Internet

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Terrorisme: Bernard Cazeneuve demande à Google et Facebook de lutter contre "l'embrigadement" sur Internet

Publié le 20/02/2015 à 10:20 - Mise à jour le 21/02/2015 à 11:23
©Joshua Roberts/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Bernard Cazeneuve doit rencontrer ce vendredi les représentants de Google, Facebook, Microsoft et Twitter afin de leur demander de prendre des mesures concrètes contre la diffusion de contenus djihadistes en ligne.

Bernard Cazeneuve veut mondialiser la lutte contre le terrorisme en ligne. Le ministre de l'Intérieur sera ce vendredi en déplacement à San Francisco (sur la côte ouest des Etats-Unis) pour rencontrer les géants d'Internet et des réseaux sociaux afin d'aborder avec eux la lutte contre le terrorisme en ligne.

La veille, jeudi 19, il avait pris la parole lors d'un sommet international contre la violence extrémiste organisé à Washington (côte est). Bernard Cazeneuve y avait appelé les soixante pays participants à "une meilleure coordination dans la lutte contre la propagande et le recrutement terroristes sur Internet" ainsi qu'à une harmonisation internationale des législations concernant le retrait des contenus illégaux.

Alors que le ministre français a déjà évoqué récemment le rôle prépondérant, selon lui, d'Internet dans l'embrigadement terroriste, il entend demander un renforcement des procédures visant à bannir les contenus de propagande djihadiste mis en ligne. "Aujourd'hui, 90% de ceux qui basculent dans des activités terroristes au sein de l’Union européenne le font après avoir fréquenté internet", avait ainsi assuré Bernard Cazeneuve.

Bernard Cazeneuve, qui vient de renforcer les moyens français d'interdire ces contenus, doit rencontrer ce vendredi des responsables de Google, Facebook, Microsoft et Twitter afin de leur demander de prendre des mesures concrètes. Le ministre de l'Intérieur souhaite ainsi que ces géants du Web se dotent des outils permettant de retirer "sans délai" tout contenu terroriste que les autorités leur auraient signalés.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Bernard Cazeneuve souhaite l'harmonisation des législations internationales de lutte contre le terrorisme sur Internet.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-