Coup de feu lors d'un déplacement de François Hollande, deux blessés (VIDEO)

Coup de feu lors d'un déplacement de François Hollande, deux blessés (VIDEO)

Publié le 28/02/2017 à 19:08 - Mise à jour à 19:10
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un tireur d'élite faisant partie du dispositif de sécurité encadrant le déplacement de François Hollande à Villognon en Charente, ce mardi, a laissé un coup de feu partir par accident. Deux employés de la restauration ont été blessés.

Grosse frayeur pour François Hollande. Alors que le président prononçait un discours pour l'inauguration de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux (un chantier public de 8 milliards d'euros) à Villognon en Charente ce mardi 28, un coup de feu a retenti, l'interrompant en plein milieu d'une phrase. "J'espère qu'il n'y a rien de grave" a-t-il déclaré, attendant ensuite confirmation, semble-t-il, de son service d'ordre (se trouvant hors du cadre des caméras) avant de reprendre son discours.

Selon le préfet de Charente, contacté par le quotidien Sud-Ouest, c'est un tireur d'élite du peloton spécialisé de protection de la gendarmerie de Poitiers, qui faisait partie du dispositif renforcé de sécurité déployé pour l'occasion, qui a tiré accidentellement. Son cran de sécurité était mal enclenché, alors qu'il se trouvait sur le toit d'un bâtiment surplombant le site de la cérémonie, à quelques mètres de là.

La balle a traversé un chapiteau consacré à la restauration, blessant légèrement un salarié de Mesea (chargée de la maintenance et de l'exploitation de la LGV) au pied, ainsi qu'un maître d'hôtel du groupe Arom Lacoste traiteur à une jambe. Les deux individus sont hors de danger. A la fin de son discours, François Hollande s'est rendu auprès des blessés.

 

 

Les circonstances dans lesquelles le coup est parti restent tout de même encore floues. Le parquet a immédiatement été saisi pour éclaircir la situation. Une enquête a également été ouverte par le procureur d'Angoulême.

 

(Voir ci-dessous l'extrait du discours de François Hollande, au moment du tir accidentel)

Un coup de feu pendant le discours d'Hollande... par LeHuffPost

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Après avoir eu une belle frayeur suite au coup de feu, François Hollande s'est rendu auprès des blessés, qui sont hors de danger.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-