Tour de France: le Falcon d'Anne Hidalgo ne transportait pas les tests antidopage des coureurs

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Tour de France: le Falcon d'Anne Hidalgo ne transportait pas les tests antidopage des coureurs

Publié le 01/08/2019 à 11:00 - Mise à jour à 11:06
© Christophe Petit Tesson / POOL/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Mercredi 31, Le Canard Enchainé révélait qu'Anne Hidalgo s'était rendue sur une étape du Tour de France en Falcon et avait fait l'aller-retour dans la journée. Face à la polémique, l'entourage de la maire de Paris assurait que l'avion transportait aussi les tests antidopage des coureurs, ce n'était pas vrai.

La polémique n'en finit pas d'enfler. Mercredi, Le Canard enchaîné dévoilait qu'Anne Hidalgo s'était rendue sur une étape du Tour de France en Falcon et avait fait l'aller-retour dans la journée, un voyage loin des positions écologistes de la maire de Paris.

Il n'en a pas fallu plus à ses détracteurs et ses rivaux pour les élections municipales de 2020 pour pointer du doigt son comportement, ce qui a poussé son entourage à réagir le même jour.

Ainsi, ses proches ont indiqué à L'Obs que le Falcon qu'elle avait emprunté avait été mis à disposition par l'organisation de l'événement. De plus, cet avion faisait, d'après eux, le trajet quotidiennement pour rapporter les tests antidopage des coureurs vers un laboratoire parisien. En outre, Anne Hidalgo n'était pas la seule à profiter de cet aller-retour puisque Muriel Pénicaud, ministre du Travail, était aussi présente.

A voir aussi: Tour de France: Bernal le vainqueur, Alaphilippe le héros

Si l'information n'a pas suscité de réaction du côté d'Amaury Sport Organisation, qui organise la Grande boucle et qui détient aussi le journal L'Equipe, la justification de la mairie de Paris a rapidement été mise à mal.

Ainsi en fin d'après-midi Check News de Libération revenait à son tour sur la polémique, avec de nouveaux éléments.

la maire de Paris a bien fait cet aller-retour en Falcon aux côtés de la ministre du Travail, mais l'avion n'est pas utilisé pour rapatrier les flacons d'urines de coureurs en vue de tests antidopage.

"Les échantillons sont acheminés chaque jour en voiture, depuis le contrôle jusqu’au laboratoire de Châtenay-Malabry, où ils sont analysés", a assuré Damien Ressiot, directeur du département des contrôles de l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).

Cet ancien journaliste à L'Equipe a d'ailleurs lui-même couvert le Tour de France et a ajouté que lorsque qu'il était chargé de couvrir l'événement sportif, "il y avait bien un jet privé, non pas pour les échantillons, mais pour les VIP".

Au fait des nouvelles informations dévoilées par Check News, la mairie de Paris indiqué qu'elle venait d'apprendre que l'avion ne transportait pas d'échantillons destinés à des analyses.

A lire aussi:

Municipales à Paris: Hidalgo clivante, mais en tête

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Falson qu'a utilisé Anne Hidalgo pour assister au Tour de France ne transportait pas de tests antidopage contrairement aux dires de la Mairie de Paris.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-