Trafic SNCF encore perturbé mardi 7 juin, amélioration pour les Intercités et les TGV

Trafic SNCF encore perturbé mardi 7 juin, amélioration pour les Intercités et les TGV

Publié le 06/06/2016 à 20:39
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La CGT-cheminots et SUD-rail, les deux principaux syndicats engagés dans le mouvement de grève, tiennent bon: une septième journée d'action perturbera la circulation mardi 7 juin. Mais la mobilisation faiblit de plus en plus.

Le trafic des trains sera encore perturbé mardi, avec en moyenne quatre Intercités sur dix, deux TGV sur trois et six TER sur dix, en raison de la grève CGT-Cheminots et SUD-Rail, selon les prévisions de la SNCF.

Le trafic s'améliore cependant: lundi, plus d'un conducteur sur deux était encore en grève, même si le taux de gréviste toutes catégories confondues est passé sous la barre des 10%.

Pour cette septième journée de grève consécutive mardi, les Intercités rouleront au rythme de quatre trains sur dix (aucune circulation de nuit) et les Transiliens et RER, touchés à la fois par le mouvement social et les crues, d'un train sur deux.

Si un trafic normal est annoncé sur le RER A, toutes les autres lignes RER sont touchées par la grève et/ou les crues.

Côté TGV, le service redeviendra normal sur l'axe Nord. L'axe Est sera desservi par huit rames sur dix, l'axe Atlantique par deux sur trois, l'axe Sud-Est restera le plus perturbé, avec un TGV sur deux.

Quant aux TGV à bas prix Ouigo, neuf sur dix devraient circuler.

A l'international, le trafic sera quasi-normal. Les Eurostar, comme les Alleo (Allemagne), circuleront normalement. Mais les trains Thalys, Lyria (Suisse), Ellipsos (Espagne) et SVI seront touchés dans des proportions variables. Ainsi un seul Thalys, entre Paris et Bruxelles, ne circulera pas mardi matin.

La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont reconduit leur grève, en attendant les résultats de l'ultime réunion de négociation sur le travail des cheminots entamée lundi matin.

Le taux de grévistes à la SNCF, toutes catégories confondues, est passé lundi sous la barre des 10% mais plus d'un conducteur sur deux était encore en grève, a indiqué à l'AFP la SNCF qui, pour la première fois, a précisé la proportion de grévistes parmi les roulants.

Pour expliquer les perturbations encore importantes du trafic, au sixième jour d'affilée de grève soutenue par la CGT-cheminots et Sud-rail, l'entreprise dénombrait lundi "plus d'un conducteur sur deux et un contrôleur sur trois" en grève.

Parmi les personnels commerciaux, la mobilisation est "de l'ordre de 5%" et "elle est de 6% pour les agents de maintenance", selon un porte-parole.

La SNCF avait uniquement communiqué en matinée le taux global de grévistes, tombé à 8,5%, contre 17% le 1er juin, premier jour de la grève reconductible.

Cette grève est portée par la CGT-cheminots et SUD-rail, deux syndicats moteurs de la contestation de la loi travail.

Les opposants au texte entendent croiser le fer jusqu'à la journée de manifestation nationale du 14 juin à Paris.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le taux de grévistes à la SNCF est passé sous la barre des 10%

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-