UMP: Nicolas Sarkozy répartit les rôles entre NKM et Laurent Wauquiez

Auteur(s)
AS
Publié le 04 décembre 2014 - 21:48
Mis à jour le 05 décembre 2014 - 09:13
Image
Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez sur le parvis de l'Elysée en 2012.
Crédits
©Sipa
Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez sur le parvis de l'Elysée en 2012.
©Sipa
L'organigramme de l'UMP a été dévoilé ce jeudi, avec Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez aux postes clés de secrétaire général et vice-présidente déléguée. Mais Nicolas Sarkozy devra composer avec ces deux fortes personnalités politiques qui ne sont pas connues pour s'entendre.

La nouvelle UMP de Nicolas Sarkozy a un visage depuis ce jeudi. Laurent Wauquiez décroche le poste de secrétaire général et Nathalie Kosciusko-Morizet celui de vice-présidente déléguée. En coulisse, Nicolas Sarkozy a dû composer avec ses deux soutiens les plus opposés politiquement. Nathalie Kosciusko-Morizet est sur une ligne politique de droite sociétale modérée et écolo-compatible alors Laurent Wauquiez tient une ligne plus droitière. Et NKM, proche de Nicolas Sarkozy, souhaitait le poste de secrétaire général, qu'elle n'a pas obtenu. Mais elle a récolté un poste sur mesure.

Pour ménager les sensibilités, un communiqué a été publié sur le site de l'UMP pour annoncer la nomination de NKM à la vice-présidence, ce qui n'a pas été le cas pour Laurent Wauquiez. L'ancienne ministre de l'Ecologie a également déjeuné avec Nicolas Sarkozy ce jeudi.

Si Nathalie Kosciusko-Morizet a accepté d'être n°2, elle ne compte pas pour autant se départir de sa liberté de parole, ce qui n'est pas sans risques quant à la prochaine ligne politique du parti. "Ca veut dire beaucoup de liberté mais aussi beaucoup de travail" a-t-elle sobrement commenté après l'annonce de la composition de l'organigramme de l'UMP.

Le 17 novembre, elle avait déjà dit à propos de l'annonce faite par Nicolas Sarkozy qu'il abrogerait la loi sur le mariage pour tous s'il était élu président en 2017 que ce n'était "ni souhaitable, ni possible".

"Même si on a des différences avec Nathalie on s'entend très bien" a de son côté affirmé Laurent Wauquiez. Une manière de dire "Circulez, il n'y a rien à voir". Mais la guerre des lieutenants à l'UMP est loin d'être terminée. Et ces deux nominations font déjà l'objet de railleries sur Twitter.

Nicolas Sarkozy est parvenu ce jeudi à rassembler, alors que dans le même temps Jean-Pierre Raffarin annonçait son soutien à Alain Juppé. Il est le premier poids lourd de la droite à soutenir officiellement le maire de Bordeaux. 

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.