Une pétition pour le "retour à la normale" à l'école dès la rentrée du 3 janvier

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 15 décembre 2021 - 14:48
Image
Marie-Estelle Dupont et Martin Blachier
Crédits
F. Froger / D6, pour FranceSoir / DR
Marie-Estelle Dupont, psychologue clinicienne, et Martin Blachier, médecin de santé publique.
F. Froger / D6, pour FranceSoir / DR

Marie-Estelle Dupont, la psychologue bien connue de nos lecteurs, et le Dr Martin Blachier, qui s'est distingué par de nombreuses prises de parole médiatiques iconoclastes sur la gestion du covid, lancent conjointement une pétition réclamant le "retour à la normale" à l'école, dès la prochaine rentrée scolaire, lundi 3 janvier, au retour des vacances de Noël.

Le texte présentant la pétition est bref et percutant :
[NDLR : il s'agit de sa deuxième version, après correction]

"Au vu des données scientifiques disponibles
- sur la circulation virale dans les différentes classes d'âge (taux de positivité supérieur chez les plus de 40 ans par rapport au moins de 12 ans),
- sur la quasi-absence de formes graves de la Covid19 chez les enfants de moins de 12 ans,
- de la vaccination des enseignants qui le souhaientent avec 3 doses de vaccins ARN,
- de l'impact des mesures sanitaires en cours sur l'apprentissage et la qualité de développement de nos enfants (25% des hospitalisations des enfants sont en pédopsychiatrie, 22% de baisse de QI des enfants pendant la crise, augmentation massive des troubles anxieux, dépressifs, obsessionnels compulsifs et du comportement alimentaire,) nous demandons à ce que les conditions de vie scolaire soient ramenées à la normale à partir du 3 janvier sans aucune condition vaccinale.

C'est-à-dire
- la fin du port du masque en classe et lors des activités extérieures,
- l'absence de toute forme de pression vaccinale sur les enfants ainsi que
- la fin des évictions scolaires pour les enfants positifs au covid."

Voir aussi : Journée des droits de l'enfant : "le carnage doit cesser" Roxane Chafei, des "Mamans louves"

La pression, médiatique et politique, s'accentue sur les enfants, au point que le collectif "Enfance et libertés", excédé par une énième sortie médiatique hasardeuse du Pr Gilbert Deray, a signalé à la justice ses interventions médiatiques. Le Premier ministre a jugé la vaccination des enfants "nécessaire" il y a quelques jours, prenant son cas en exemple et instrumentalisant sa propre contamination imputée à sa fille de 11 ans (sic)... Fidèle au poste, la frange alarmiste des divers collectifs et professionnels, et leurs relais médiatiques, entend accentuer la pression sur le gouvernement et le fameux "protocole" de Jean-Michel Blanquer (Christian Lehmann, médecin et chroniqueur pour Libération, lançait même hier un appel à témoignages sur les "Hunger games façon Blanquer"!)...

Mais à l'inverse, beaucoup de parents sont de plus en plus excédés par les contraintes lourdes qui reposent sur leurs enfants, qu'ils jugent démesurées au regard du risque qu'ils courent et font courir. Martin Blachier, qui, s'il a pu dérouter tel ou tel "camp" par certaines de ses prises de position, n'a pas varié sur ce sujet des enfants et des jeunes depuis maintenant plus d'un an, confiait via Twitter une petite anecdote éclairante à ce sujet :

Il avait fait également de la "vague d'exaspération" qu'il sent monter le sujet de son billet d'humeur d'hier sur "La chaîne parlementaire" :

L'opinion publique est-elle arrivée à un point de rupture, cette fois ? Prête à basculer ? Réponse dans les prochains jours, l'écho rencontré par cette pétition en sera un bon baromètre.

Le lien de la pétition : Ecoles = retour à la normale le 3 janvier 2022

Voir aussi : Marie-Estelle Dupont : "hors sujet de culpabiliser les êtres humains d’avoir des besoins et des désirs"

Mise à jour 22 décembre : 

La version initiale de la pétition comportait un passage sur les "5% d'enfants à risque" qui avait heurté beaucoup de parents et de spécialistes (le Dr Umlil, pharmacien et juriste, nous confiait qu' "aucune personne, enfant ou adulte, ne doit subir de pression dans le cadre de cette vaccination contre la covid-19." Il ajoute "qu'une telle pression peut porter atteinte à la dignité de la personne humaine, car elle ne respecte pas le consentement libre et éclairé de la personne".)

Ce passage a été retiré, Marie-Estelle Dupont l'a annoncé le 17 décembre sur son compte Twitter :

À LIRE AUSSI

Image
Marie-Estelle Dupont
Marie-Estelle Dupont : "hors sujet de culpabiliser les êtres humains d’avoir des besoins et des désirs"
Marie-Estelle Dupont, psychologue clinicienne, psychothérapeute et auteur ("Se libérer de son moi toxique", aux éditions Larousse) est l’invitée de notre Entretien ess...
25 mai 2021 - 21:00
Vidéos
Image
Sonia Delahaigue : l'entretien essentiel
"L’obéissance a toujours été plus dangereuse que la désobéissance civile" Sonia Delahaigue, psychologue
Sonia Delahaigue est psychologue spécialisée dans les questions de l’éducation et de l’enfance. Elle accompagne les enfants dans leur épanouissement et aide tous ceux ...
28 novembre 2021 - 17:15
Vidéos
Image
Roxane Chafei, fondatrice et porte-parole des "Mamans louves"
Journée des droits de l'enfant : "le carnage doit cesser" Roxane Chafei, des "Mamans louves"
Journée internationale des droits de l'enfant, ce 20 novembre : le collectif des "Mamans louves" veut marquer les esprits. Nous recevons Roxane Chafei, sa porte-parole...
20 novembre 2021 - 10:05
Vidéos
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don