Une sénatrice s'étonne de l'existence d'une niche fiscale en France en faveur de Tsahal

Une sénatrice s'étonne de l'existence d'une niche fiscale en France en faveur de Tsahal

Publié le 26/03/2016 à 16:12 - Mise à jour à 16:26
©Laurent Benhammou/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Nathalie Goulet, sénatrice de l'Orne aurait été victime de menaces. En cause, ses déclarations dénonçant une niche fiscale pour les Français donnant de l'argent à l'armée d'Israël.

La sénatrice UDI-UC de l'Orne, Nathalie Goulet a fait part de son étonnement au secrétaire d'Etat chargé du budget, Christian Eckert, de la possibilité offerte aux contribuables français qui font un don à l'armée israélienne, Tsahal, de bénéficier d'une réduction d'impôts de 60%.

"Mme Nathalie Goulet attire l'attention de M. le secrétaire d'État auprès du ministre des finances et des comptes publics chargé du budget sur la réglementation actuelle qui permet aux Français et Françaises qui font des dons à l'armée israélienne (Tsahal), de défiscaliser leurs dons et leur donne le droit à 60 % de réduction d'impôts, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il s'agit donc d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère. 
Elle souhaiterait avoir l'explication de cette disposition exorbitante du droit commun
" explique le communiqué du Sénat.

Également vice-présidente de la commission de la Défense, la sénatrice de l'Orne avait posé la question le 10 mars, pour attirer son attention sur le sujet. Souhaitant "avoir l'explication de cette disposition exorbitante du droit commun", elle souligne qu'il s'agit là "d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère". 

La sénatrice n’a pour le moment reçu aucune réponse de la part du ministre. En revanche, sa question a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Elle a ainsi affirmé avoir fait l’objet de menaces de mort suite à sa question sur cette niche fiscale. Face à la polémique qui enfle, Nathalie Goulet a cependant voulu éteindre l’incendie, estimant sur son compte Twitter, qu’il serait plus sage "de ne plus parler de cette lamentable affaire".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nathalie Goulet, sénatrice de l'Orne aurait été victime de menaces de mort.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-