Vif échange entre Alexis Corbière et Jean-Jacques Bourdin (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Vif échange entre Alexis Corbière et Jean-Jacques Bourdin (vidéo)

Publié le 05/03/2018 à 12:56 - Mise à jour à 13:03
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alexis Corbière et Jean-Jacques Bourdin on eu un vif échange ce lundi matin alors que le député LFI était invité du journaliste sur RMC et BFMTV. L'insoumis s'en est violemment pris à une autre émission de la chaîne de radio.

La semaine a commencé très fort pour Alexis Corbière ce lundi 5. Invité dans la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, il a eu un échange très vif avec le journaliste.

Le député FI a en effet violement critiqué une autre émission de la chaîne, Les Grandes gueules, diffusée à la mi-journée. Il a dénoncé son "poujadisme de comptoir" et la qualité des intervenants.

A voir aussi: L'Obs, LCP, France Télévisions - Corbière (LFI) dénonce  une "reprise en main" de Macron

"Ici sur cette même antenne, il y a des émissions où  le ton est scandaleux", a expliqué le député de Seine-Saint-Denis. Jean-Jacques Bourdin est tout de suite monté au créneau pour défendre l'émission.

 

 

"Pourquoi je viens chez vous Bourdin? Parce que je le dis, c'est pas pour vous flatter parce que vous m'avez déjà agacé et on s'est déjà rentré dedans tous les deux. Mais on peut parler à votre micro", a indiqué Alexis Corbière en sous-entendant que ce n'était pas le cas dans toutes les émissions de la radio.

Alexis Corbière a indiqué d'ailleurs qu'il ne voulait plus se rendre aux Grandes Gueules: "il y a un espèce de poujadisme de comptoir absolument minable". S'en est suivi un échange de mots assez incompréhensible entre les deux hommes, chacun piqué au vif.

"Quand on tape en permanence sur les agents de la SNCF, qu'on les salit, qu'on les traite de tous les noms…". "Ce n'est pas vrai", s'est défendu Jean-Jacques Bourdin avec véhémence. Les deux hommes n'arriveront finalement pas à se mettre d'accord.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Alexis Corbière et Jean-Jacques Bourdin se sont vivement accrochés ce lundi matin.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-